Livre d’Or

Écrivez un nouveau message dans le livre d'or

 
 
 
 
 
 
 

Les champs marqués avec un * sont obligatoires.
Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Il se pourrait que votre message n’apparaisse dans le livre d’or qu’après que nous l’ayons vérifié.
Nous nous réservons le droit de modifier, de supprimer, ou de ne pas publier les messages.
Patrick Rakotoasitera Patrick Rakotoasitera de Boulogne-Billancourt a écrit le 21 octobre 2019 à 18 h 15 min:
Le sort de l'Afrique lié aux évolutions des conflits au moyen-Orient : la raison pour laquelle la France et la Chine doivent intervenir : Une nouvelle fois la Turquie se distingue parmi les pays membres de l'OTAN en proposant une stratégie militaire qui si elle n'aboutit pas vite, risque d'être un bourbier militaire. Plus de 200 000 personnes ont dû fuir les zones attaquées par les forces turques soutenues par des syriens prenant leur revanche sur les kurdes, que le président imbécile, Donald Trump abandonné à leur sort. Obligeant le commandement kurde à se tourner vers l'armée syrienne loyalistes, tournant ainsi le dos à tout espoir immédiat d'instaurer un Kurdistan dont il y a de cela quelques mois déjà, au sortir de la guerre contre les capitales de l'E.I, Raqqa et Mossoul, lorsqu'il était question que le Kurdistan puisse avoir son référendum, l'Amérique s'était déjà renier en reniant son soutien aux Kurdes que l'armée Iraquienne envahit après cette défection. Cette fois, s'agit-il des kurdes du nord-est de la Syrie. Eux dont les prisons témoignent de leur rôle crucial dans le combat contre l'état-islamique. Mr Trump malheureusement ne considère pas assez l'enjeu stratégique du contrôle du nord de la Syrie et de la frontière turco-syrienne. Certes, à long terme une guerre économique des E.U contre la Turquie impactera it le fonctionnement de ses institutions et le niveau de vie des turques comme tel est déjà le cas. Mais je crois Erdogan capable par contre-coup d'imposer un chantage permanent aux migrants à l'Europe, pour réclamer le financement par elle de ces implantations de villes entièrement à construire dans le nord de la Syrie conquise, après cette nouvelle phase de la guerre de Syrie.