Livre d’Or

 
 
 
 
 
 
 
57124 messages.
Rako Rako de Villejuif a écrit le 26 septembre 2022 à 17 h 14 min
Bonjour chers lecteur, j ´ai l’honneur de vous annoncer la réussite de la mission : « Napoléon IV » en vous révélant ; ce jour de septembre : ma venue à Paris . Patrick Rakotoasitéra … ( à suivre…)
rakotoasitera rakotoasitera de CHARLEROI a écrit le 18 août 2022 à 19 h 01 min
1 euros
Durand Durand a écrit le 11 août 2022 à 12 h 42 min
la question est de savoir pourquoi, quand jean est entré dans le temple pourquoi zachary a fermé sa bouche, et pourquoi ils l'ont appellé jean et bien parce que jean était bon comme le jambon.
Omer albayrak Omer albayrak de Angers a écrit le 29 mars 2022 à 20 h 32 min
Bonjour , je vient de voir votre video sur la troisième guerre mondiale , vous avez oublié de préciser un point capital dans la stratégie de poutine qui est de prendre possession de l'intérieur , les pays voisin en utilisant comme prétexte l'Ukraine alors que son vrai but et beaucoup plus grand ( exemple du Kazakistan qui commencé a retirer de sa politique intérieur les oligarque russes pour profité pleinement de leurs richesses minière , pétrole , gaz) Pour finir que pensez vous de la stratégie militaire d'Erdogan en Syrie et maintenant en Afghanistan , quel sont ses réel motivation ?
Jaona Raharison Jaona Raharison de 92100 - BOULOGNE BILLANCOURT a écrit le 20 mars 2022 à 17 h 47 min
Extrait de " Azarius" chapitre VII :. En FRANCE, le mouvement sest radicalisé, lorsque les gens ont vu les forces de lordre évacuer brutalement lesplanade de la DEFENSE où nous étions. La convocation dun sommet de crise du G20 a précipité les évènements. Les gouvernements du monde voulaient adopter une stratégie commune, afin de répondre à un mal commun. Les premiers « révoltés du capitalisme » sétaient réunis au pied de WALL STREET. Et le gouvernement a commis lerreur de croire quil pouvait durcir le ton. Il est, depuis lors, devenu évident que la DEMOCRATIE est réduite à nêtre quune simple machine économique parmi dautres machines économiques, dont le gouvernement préfèrerait mettre en suspend les libertés individuelles qui en faisaient la noblesse, plutôt que de remettre en cause le système financier qui en a pris le contrôle. La DEMOCRATIE nest plus quun gouvernement du peuple par une élite, et un gouvernement, non pour le peuple, mais pour le maintien de cette élite. Tout le monde en est maintenant convaincu. Depuis, nous avons été rejoint par ces salariés que dégoûte leur aliénation collective, et que motive le désir de voir advenir un monde, sinon neuf, du moins pas abruti dillusions trompeuses. Les raffineries sont bloquées, les administrations paralysées, les trains empêchés de circuler par des cheminots décidés à faire entendre la voix des révoltés. Tout PARIS parle de la destitution imminente du gouvernement.
Rakotoasitera Rakotoasitera a écrit le 20 mars 2022 à 17 h 25 min
Extrait de « Azarius » chapitre : VII. En FRANCE, le mouvement s’est radicalisé, lorsque les gens ont vu les forces de l’ordre évacuer brutalement l’esplanade de la DEFENSE où nous étions. La convocation d’un sommet de crise du G20 a précipité les évènements. Les gouvernements du monde voulaient adopter une stratégie commune, afin de répondre à un mal commun. Les premiers « révoltés du capitalisme » s’étaient réunis au pied de WALL STREET. Et le gouvernement a commis l’erreur de croire qu’il pouvait durcir le ton. Il est, depuis lors, devenu évident que la DEMOCRATIE est réduite à n’être qu’une simple machine économique parmi d’autres machines économiques, dont le gouvernement préfèrerait mettre en suspend les libertés individuelles qui en faisaient la noblesse, plutôt que de remettre en cause le système financier qui en a pris le contrôle. La DEMOCRATIE n’est plus qu’un gouvernement du peuple par une élite, et un gouvernement, non pour le peuple, mais pour le maintien de cette élite. Tout le monde en est maintenant convaincu. Depuis, nous avons été rejoint par ces salariés que dégoûte leur aliénation collective, et que motive le désir de voir advenir un monde, sinon neuf, du moins pas abruti d’illusions trompeuses. Les raffineries sont bloquées, les administrations paralysées, les trains empêchés de circuler par des cheminots décidés à faire entendre la voix des révoltés. Tout PARIS parle de la destitution imminente du gouvernement
Rakotoasitera Rakotoasitera a écrit le 20 mars 2022 à 17 h 18 min
En FRANCE, le mouvement s’est radicalisé, lorsque les gens ont vu les forces de l’ordre évacuer brutalement l’esplanade de la DEFENSE où nous étions. La convocation d’un sommet de crise du G20 a précipité les évènements. Les gouvernements du monde voulaient adopter une stratégie commune, afin de répondre à un mal commun. Les premiers « révoltés du capitalisme » s’étaient réunis au pied de WALL STREET. Et le gouvernement a commis l’erreur de croire qu’il pouvait durcir le ton. Il est, depuis lors, devenu évident que la DEMOCRATIE est réduite à n’être qu’une simple machine économique parmi d’autres machines économiques, dont le gouvernement préfèrerait mettre en suspend les libertés individuelles qui en faisaient la noblesse, plutôt que de remettre en cause le système financier qui en a pris le contrôle. La DEMOCRATIE n’est plus qu’un gouvernement du peuple par une élite, et un gouvernement, non pour le peuple, mais pour le maintien de cette élite. Tout le monde en est maintenant convaincu. Depuis, nous avons été rejoint par ces salariés que dégoûte leur aliénation collective, et que motive le désir de voir advenir un monde, sinon neuf, du moins pas abruti d’illusions trompeuses. Les raffineries sont bloquées, les administrations paralysées, les trains empêchés de circuler par des cheminots décidés à faire entendre la voix des révoltés. Tout PARIS parle de la destitution imminente du gouvernement
Mob! Mob! de France a écrit le 15 mars 2022 à 21 h 23 min
Salut! C'est Mob! Je reviens vers vous pour le featuring, j'aimerai savoir si vous possédez une plateforme de discussion vocale du type: Skype, Discord ou autre, Merci!
Mob! Mob! de France a écrit le 15 mars 2022 à 21 h 23 min
Salut! C'est Mob! Je reviens vers vous pour le featuring, j'aimerai savoir si vous possédez une plateforme de discussion vocale du type: Skype, Discord ou autre, Merci!
Mob! Mob! de France a écrit le 15 mars 2022 à 21 h 23 min
Salut! C'est Mob! Je reviens vers vous pour le featuring, j'aimerai savoir si vous possédez une plateforme de discussion vocale du type: Skype, Discord ou autre, Merci!
Mob! Mob! de France a écrit le 15 mars 2022 à 21 h 23 min
Salut! C'est Mob! Je reviens vers vous pour le featuring, j'aimerai savoir si vous possédez une plateforme de discussion vocale du type: Skype, Discord ou autre, Merci!
Rakotoasitera Rakotoasitera a écrit le 4 mars 2022 à 13 h 18 min
LA 3ème GUERRE MONDIALE COMMENCERA-T-ELLE AVEC LE RETOUR OFFICIEL DE LA GUERRE FROIDE ? LA 3ème GUERRE MONDIALE COMMENCERA-T-ELLE AVEC LE RETOUR OFFICIEL DE LA GUERRE FROIDE ? Posté le 21 décembre 2014 par Patrick — 366 commentaires ↓ Alors que le monde célèbre l’apaisement historique des relations entre les Etats-Unis et Cuba, un évènement d’importance mondiale a eu lieu le jeudi 4 décembre que les médias n’ont pas relevé. En France, seule la radio R.F.I (radio france internationale) a mentionné une semaine après les faits l’importance de la loi « h.sr.758 » votée par la chambre des représentants américaine , le jeudi 4 décembre 2014, alors que cette résolution indique clairement qu’un palier militaire supplémentaire vient d’être franchi dans la nouvelle guerre froide que se livrent de plus en plus officiellement les Etats-Unis et la Russie. L’histoire retiendra-t-elle cette date comme le point de départ de l’escalade armée du camp occidentale en vue d’une guerre ouverte à la Russie et ultérieurement à ses alliés ? Est-ce là la confirmation de la guerre mondiale que redoutent tous les médias alternatif d’internet qui en discutent depuis quelques mois, alors que les récents sommets en Asie et concernant l’Iran semblent indiquer un apaisement entre les Etats-Unis et ses ennemis potentiels , Chine en tête ? A contrario des tentatives de conciliation du Président François Hollande et alors qu’un cessez-le-feu vient d’être acté entre la Russie et l’Ukraine , si la guerre devait reprendre entre le gouvernement ukrainien et les pro-russes de l’est de l’Ukraine , le gouvernement américain vient de se doter avec la loi « 758 » de l’arsenal juridique qui permet à Barack Obama de déclencher des opérations militaires d’envergure contre la Russie , avant même toute validation de la guerre par le sénat. Ainsi cette loi implique-t-elle un soutient militaire et logistique à l’Ukraine et parallèlement l’intensification des mouvements armés américain sur le théâtre militaire géorgien dans lequel est aussi impliquée la Russie. Au cours des mois qui vont suivre Barack Obama devrait donc chercher à impliquer tout le bloc des pays de l’Otan en incitant les pays européens à déclarer officiellement la guerre à la Russie si l’escalade militaire s’intensifie. L’ancien prix Nobel de la Paix qui vient aussi de changer son ministre de la défense marque ainsi l’orientation spécifiquement plus militaire de la stratégie géopolitique américaine dont les élites militaires et économiques semblent désormais ne plus devoir redouter la possibilité d’un conflit global. De son côté Poutine prépare déjà son opinion publique à l’instauration d’un gouvernement de guerre d’exception qui suspendrait toutes élections démocratiques en cas de déclaration de guerre. La première interrogation qui devrait être soulevée par tous les médiats tient à l’aspect financier de cette nouvelle guerre froide , car il semble que les Etats-unis et leurs alliés du golfe, Arabie Saoudite en tête soient en train de réitérer la pression contre la Russie qui a présidée à l’asphyxie économique de l’URSS lorsque les services secrets américains avaient calculés, avant la chute du mur de Berlin, que le maintient de prix bas du pétrole pouvait pénaliser durement l’économie russe pour qui l’exportation d’hydrocarbure est essentielle, au point de contrarier le maintient de sa structure militaro-industrielle en Europe. Or si le pacte de Varsovie entre l’URSS et ses satellites prévalait qui empêchait toutes intervention armée directe des Etats-unis aux frontières de la Russie : la situation est toute autre actuellement , les satellites de l’URSS ont rejoint le bloc de l’Otan et la Russie voit à sa frontière directe tant la Finlande que l’Ukraine vouloir y adhérer également. Sans qu’il soit question ici de justifier l’agression russe envers l’Ukraine à travers le soutient militaire aux population russophones de l’est de l’Ukraine qui aura été le déclencheur de la guerre, il est à remarquer que ce conflit a surgi dans le contexte plus générale d’une guerre pétrolière entre le bloc occidentale et la Russie dont l’Ukraine, parcourue d’un gazoduc principale fourmillant de gazoducs secondaires, est essentielle quant à la stratégie énergétique du premier exportateur mondial de pétrole et deuxième exportateur mondiale de gaz qu’est, à elle seule, la Russie. Outre le fait que l’Ukraine de l’est soit le berceau historique de la civilisation russe du XIXème siècle, les infrastructures d’acheminement du pétrole et du gaz qui parcourent la région ne pouvaient échapper au contrôle de la « corporation », cette élite russe issue du KGB et de l’armée, d’une centaine de personnes, favorisée, gérée, entretenue par Vladimir poutine qui détiendrait à elle seule un capital estimé à 420 milliards de dollars , tout entier battit sur le commerce énergétique russe. D’un point de vue géopolitique le contrôle de cette région va de paire avec le contrôle au sud de l’Ukraine de la Crimée qui abritait déjà avec le port de Sébastopol, une flotte militaire russe de 16 000 hommes pour une quarantaine de bâtiments navals. Aussi, quand bien même le gouvernement russe tait son implication militaire officiellement , les appelés et autres militaires signant une clause de confidentialité qui leur interdit de témoigner , il n’ est pas absurde d’estimer à au moins 50 000 milles hommes les forces placées ou qui seront déployées aux alentours de la frontière commune à l’Ukraine de l’est et la Russie. En fait , l’association des mères de soldats russes disparus semble indiquer que les activités militaires russes en Ukraine sont en proportion de ce qui peut avoir coûté en soldats 500 à 1500 hommes à l’armée russe, depuis le début de conflit. Autre pays directement frontalier de la Russie, et situé juste au nord de la Turquie : la Géorgie pro-occidentale est également entrée en guerre avec la Russie en juillet dernier, ce durant les jeux olympiques organisés par Moscou. Là non plus il n’est point besoin de se demander qui a raison dans la guerre de propagande que se livrent le camp occidentale et russe pour accorder foi aux révélations savamment orchestrées par Moscou qui a décrit par le détail l’arsenal et l’aide militaire accordés à la Géorgie par les Etats-Unis et Israël : car cette guerre aussi a pour enjeu le pétrole. En effet, il s’agit d’y contrôler le pipeline « B-T-C » : celui-ci part de Bakou en Azerbaïdjan , traverse la frontière géorgienne pour passer à Tbilissi et aboutir à Ceyhan en Turquie. L’implication d’Israel en sous-main dans cette guerre se justifierait par la construction future de pipelines sous-marins transportant de l’électricité, de l’eau, du gaz et bien sûr du pétrole, depuis Ceyhan jusqu’à Ashkelon en Israël , dans le but de rejoindre le port d’Eilat , depuis lequel c’est le marché asiatique et de l’Inde en particulier que cela permettra de mieux approvisionner en hydrocarbure par navires citernes. Si le marché de plusieurs centaines de milliards de dollars justifie à lui seul cette guerre, la découverte récente de gaz en Méditerranée orientale aura également des répercutions sur l’indépendance énergétique israélienne, la mettant en position de force dans ses négociations avec l’Etat paléstinien … Mais ce que révèle son implication dans la guerre géorgienne dessine également derrière ces intérêts l’ombre des géants pétrolier occidentaux, lesquels incorporent plus que jamais dans leurs stratégies commerciales le recours aux forces armées de leurs pays de référence ou de ceux qui leur sont alliés, quitte à instrumentaliser les médiats dans le but de cacher aux populations du monde leur rôle prépondérant dans les décisions de guerre. Bien sûr ces guerres du pétrole à moyen terme engendreront un conflit globale si la Russie ne s’effondre pas de l’intérieur avant , comme en 1989, et si dans un dernier sursaut de survie , elle réussie à embrigader l’axe chiite constitué par l’armée de bachaar el Hassad et l’Iran afin d’embourber les forces américaine une nouvelle fois en Irak et en syrie, pour soulager le front Ukrainien et Géorgien ; tout en cherchant à décider la Chine à aussi intervenir militairement dans la région . Stratégiquement ce qui seraient les prémices de la prochaine guerre du pacifique déclinée cette fois sur un front intermédiaire (le moyen Orient) où il s’agirait là aussi d’embourber l’ennemi américain dans le but de contrarier son redéploiement en Asie… Cette hypothèse n’est pas audacieuse : elle est malheureusement en train d’advenir, quand bien même lors du dernier sommet eurasiatique la Chine a publiquement prônée la voie de la paix avec l’Amérique , signant avec elle un accord historique sur un programme de réduction commun des rejets de CO2 par les deux géants de l’économie mondiale. Quand bien même, également, le début d’accord entre l’Iran et le groupe des 5+1 , si encourageant soit-il ne montre-t-il peut-être avant tout que le recul iranien face à une guerre en domino qui a dors et déjà modifiée la carte du moyen-orient et menace de se poursuivre par une guerre directe avec l’Iran , dans laquelle serait impliquée Israel et tout le camp occidentale contre elle , au moment où après la constitution d’un front mondiale contre le front islamique viendra le temps de l’intervention terrestre. Depuis le temps que les guerres durent au Moyen et Proche-Orient , les opinions publiques ont appris à y lire en filigrane des guerres idéologiques qui s’y déroulent l’enjeu énergétique qui les animent. Rappelons tout de même qu’il s’agit là de la première zone pétrolifère du monde. Qu’en Syrie un oléoduc stratégique passe par Homs et aboutit à Banias, qu’un autre passe par Tadmur pour aboutir à Tripoli au Liban et que plus avant, il longe l’Euphrate en Irak et que celui-ci est encore plus essentiel aux échanges d’hydrocarbure de la région. Et bien sûr qu’ils déterminent les positionnement militaires des factions de l’armée libre de Syrie, comme les déplacements de l’armée de Bachar el hassad, ou les opérations militaires de l’Etat Islamique en Syrie et en Irak. Que le bloc chiite est soutenu militairement par la Russie et l’Iran et le Hezbola libanais ; tandis que la multitude de forces islamiques à tendance sunnite jouit ou à jouit de la manne du Quatar et de l’Arabie Saoudite, tandis qu’au fil des révélations de quelques rares médiats, il semble que doive se poser le rôle pour le moins très ambigu du soutient des Etats-Unis à des forces djihadistes qu’officiellement l’Amérique déclare combattre. En effet, très vite après la poursuite du printemps arabe en Syrie et l’état de guerre civile déclaré , il s’est déployé sur le territoire irako-syrien une multitude de groupes djihadistes outre l’armée libre de Syrie : les brigades haqq à Hama ; Ash-sham à Iddlib ; Tawid à Alep ; et Islam à Damas qui sont des entités autonomes, relativement coordonnées et avec une certaine inter-polarité de leurs armées entre-elles. Et il semble que l’attentat du 15 aout 2012 de Damas ait annoncé la montée en puissance de Jabbat al-nousra , l’entité djihadiste sunnite à l’origine de ce qu’on appelle maintenant l’Etat Islamique ou Daesh. Or, le territoire que l’on attribut à ce dernier qui s’étend de l’Irak à la Syrie implique que cette entité dispose d’un potentiel armé de 10 000 à 50 000 hommes au moins , équipés de chars, d’unités de combats suffisantes pour soutenir des fronts multiples et couteux, d’une quantité de kamikazes potentiels suffisamment conséquente pour faire la différence lors des sièges de villes ou de bases militaires ; avec des zones de replis et de repos pour les combattants , ainsi qu’une capitale proclamée : Ragga , dont on ne sait finalement pas si y sont vraiment planifiés les combats de cette armées, comme celle-ci , à l’instar des armées de Napoléon ne semble avoir ni avant , ni arrière mais une sorte de ravitaillement central à chaque bataillon armé capable de se transformer en front avant ou front arrière selon le côté par où il est attaqué : le risque d’une telle stratégie d’attaque dans la direction de tous les points cardinaux étant à terme l’épuisement en soldats en cas d’enlisement à l’est et l’ouest et le défaut logistique si conjointement à l’enlisement se mêle le bombardement aérien des routes d’approvisionnements. Il apparait donc comme une évidence si l’Etat Islamique devait résister à la guerre que veut lui mener la coalition internationale, que cette armée jouit de soutient logistique insoupçonnés dont il s’agirait ,alors, de déterminer l’origine. En la matière un site internet est à mentionner qui avance des hypothèses si elles étaient vérifiés dont les Etats-Unis auraient à répondre un jour où l’autre. En effet, le site global research ( en français : mondialisation.fr) dont les articles internationaux généralement forts intéressants même si « légèrement » anti-américain en particulier , avance d’une part que ces mouvements djihadistes ont bénéficié à un moment au moins et pour l’acheminement de leur combattants sur le territoire syriens de la logistique aérienne américaine, pour ce qui est des combattants venus de Libye en tous cas. D’autre part, que selon les révélations d’un reportage allemand récent montrant des colonnes de cinquantaines de camions traversant la frontière turc pour une destination inconnue en Syrie, que la route qu’ils empruntent semble indiquer que leur provenance serait la base américaine d’Incirlik elle-même. Certes moi qui réclamait que cette base serve à contre-carrer l’aviation de Bachar el Hassad ( voir lettre ouverte à Hollande de l’époque) , je n’en demandais pas tant. Mais voyez-vous que cela puisse être le facteur déclencheur de la première phase de la 3ème guerre mondiale me révulse. Car Dieu sait ce qui peut arriver si pour survivre l’Etat-Islamique réussit à se doter de sytsème anti-aérien aussi performant que les S400 et S500 que la Russie a déjà vendus à la Chine par ailleurs … La rivalité multipolaire des géants du monde donnerait naissance à un nouvel empire islamique anti-démocratique , quand les printemps arabes avaient annoncés la naissance d’une conscience collective musulmane caractérisée par sa jeunesse et ses espoirs de créer un nouveau monde à travers l’instauration de véritables Démocratie. Publié dans Histoire, ideostratégie, politique Tagués avec : 3ème GUERRE MONDIALE, ETAT-UNIS contre RUSSIE, ETATS-UNIS et DAESH, GUERRE DE GEORGIE, GUERRE DE SYRIE, GUERRE DES RESSOURCES, GUERRE et MULTINATIONALES, GUERRE FROIDE, UKRAINE, UKRAINE et PETROLE 366 commentaires sur “LA 3ème GUERRE MONDIALE COMMENCERA-T-ELLE AVEC LE RETOUR OFFICIEL DE LA GUERRE FROIDE © 2022 Default copyright text ↑
carole carole de marseille a écrit le 8 juillet 2021 à 19 h 48 min
vous êtes une personne extraordinaire !
Rakotoasitera Rakotoasitera de Boulogne-Billancourt a écrit le 4 janvier 2021 à 20 h 58 min
Lettre d'excuses au peuple Malien, lettre d'excuses aux mouvement de l'Hazawad, lettres d'excuses aux militaires français, de la part du président honnoris causa de l'Afrique, Patrick Rakotoasitera, général français et espion malgache : Forcément ma dernière lettre au peuple malien ne pouvait débouche que sur une révolution. En l'écrivant, alors que la situation déplorable des conditions de vie des militaires malien m'avait été décrite par un migrant malien, je savais que ma lettre, au risque de me discréditer, ne pouvait pas non plus plaider en faveur d'Ibk, car la corruption gangrenant tout processus d'achat, je savais que le général malien qui en avait fait la demande, n'avait pas du recevoir les hélicoptères français qui auraient pu faciliter le maintien de l'ordre, chaque fois qu'une région du nord aurait été ingerable... J'avais besoin de savoir qui mentait, qui était dans l'action juste,car je n'ai qu'une fonction honorifique, et je ne peux m'appuyer que sur l'expression africaine dont je perçois les échos à travers rfi, ainsi qu'avec le prisme des droits universel de l'homme, afin de juger des situations politiques en Afrique... Dans le cas du Mali,je pense que le président actuel aurait intérêt à négocier avec les touaregs du nord, quoi qu'en pense Paris... Car comme vient de l'affirmer le colonel français hogard, Paris n'a pas de vision politique d'ampleur dans cette région où il est trop facile, au nom de la guerre contre le terrorisme de confondre des mouvements sociaux organisés en opposition politique avec des djihadistes..... Surtout quand ces de regulations sociales sont le contre coup de changement climatiques qui imposent aux populations de trouver de nouveaux moyens de subsistances,comme dans la région du lac Tchad... Enfin que les militaires français me pardonnent, particulièrement les unités envoyées au Mali, je savais qu'il y avait quelque chose de pourri dans cette mission, mais je ne pouvais m'exprimer avant qu'un haut gradé sur le terrain ne le fasse... Il est écrit sur une stèle devant le sénat français que la France a vocation à armée les pays du monde, la citation ne précise nullement, pour l'expansion des démocraties, ou pour soutenir les droits de l'homme... Le problème vient de la, cette particularité du droit français autorise les pires ignominie en subordinant la droiture militaire française aux pires pensées politiques. En conséquence je crois qu'il nous revient à nous généraux français d'instaurer les droits de l'homme partout où cela est possible, en éclairant le politique pour le mettre face à son propre aveuglement qu'en fin nous ayons une vision politique à la hauteur de nos armées... Et de nos armes...
Patrick Rakotoasitera Patrick Rakotoasitera de Boulogne-Billancourt a écrit le 26 octobre 2020 à 1 h 40 min
En vérité je vous le dis, je veux un Islam fort et dynamique, que toute l'humanité aimera. En l'occurrence, les jeunes consciences radicalisees ne reviendront à la raison, en occident, qu'à la condition de l'émergence d'une nouvelle philosophie permettant à l'individu d'accéder à la spiritualité sans avoir à vivre des conflits psychiques insurmontables, conflits résolus en apparence dans une violence aveugle intolérable, car en vérité je vous le rappelle, l'intolérance est intolérable chez tous croyants.Meme si, tyrannise entre sa conscience de croyant, son statut social, les origines de sa famille de naissance, et le pays où il est citoyen, mal nourri de culture, la plupart du temps, vivant ces multiples identités tel autant de vêtement dissemblant, l'individu croit accéder à l'unification de sa psyché en s'enrubannant de religiosité... Cette philosophie nouvelle que j'exporte naîtra à l'intersection exacte entre le champ des sciences humaines, l'art, la religion, la science pure, dans la perception des effluves magnétique de la Terre consciente, le délaissement ou la relativite perçue et interiorisee des désirs matériels, au sein d'un amour épicurien de la nature, l'engagement pour Dieu y justifiant l'engagement pour l'humanite et en faveur des droits humains et sociaux inaliénables dans la Démocratie à préserver... Oui, cette philosophie ne pourra avoir d'autre horizon politique que la Démocratie... Tous les États rêvent de Démocratie... Ici je me réjouis sincèrement que la Turquie dans sa feuille de route ait inscrite de devenir d'ici 2023 une authentique Démocratie avancée concourant à l'apaisement sociale et la stabilité politique pour le peuple turque... PATRICK RAKOTOASITERA
Rakotoasitera Rakotoasitera de Boulogne-Billancourt a écrit le 25 octobre 2020 à 23 h 50 min
Les récents accords entre les Émirats arabes Unis, le Bahreïn, le Soudan du sud et Israël, en vue d'une normalisation de leur relation, éminemment encourageant, quant à eux, ne doivent, cependant, pas être l'opportunité pour les pays sunnites de coaliser leurs forces militaires, quitte à s'allier l'ennemie d'hier, à la seule fin d'écraser militairement la puissance régionale chiite qu'est l'Iran : la guerre mondiale irait crechendo, et s'agirait-il d'un embrasement généralisé du monde musulman, dont le brasier durerait un demi siècle... Exactement ce que recherchent les "plâtrier du ciel" de l'islam radicale qui savent que le messie ne surviendra pas avant 250 ans, quand ils sont persuadés que d'ici la, l'islam doit être unifié dans le sang, la puissante minorité chiite éradiquée de la Terre, ce qui devrait, croient-ils dur comme fer, ouvrir la voie au Mahadi, seul capable d'éteindre le feu ravageant l'ouma, le peuple musulman;que cet homme unira dans la paix, peut être durant un siècle, avant son renversement par L'antéchrist, le brûlot de la fin du monde et des temps, et l'apparition du messie...
Patrick Rakotoasitera Patrick Rakotoasitera de Boulogne-Billancourt a écrit le 25 octobre 2020 à 10 h 20 min
Au Proche et Moyen-Orient, les stratèges de l'islam radicale, ont compris que tous les moyens seront bon pour pousser à la guerre les communautés musulmanes où qu'elles soient situées dans le monde, cela à partir d'un epicentre, la Syrie, dont dix années de guerre civile ont transformé les opposant d' une dictature, en une armée internationale capable d'agir dans d'autres pays, ou la stratégie sera la même : accroître le potentiel d'une future grande armée de l'islam radicale, en multipliant les théâtres de guerre ; cela, selon la stratégie du jeu de " go", don't l'enjeu, en multipliant les zones de conflit autour de l'ennemi européen, est de l'encercler comme de le paralyser intérieurement, empêchant par la toute mobilité militaire.
Patrick Rakotoasitera Patrick Rakotoasitera de Boulogne-Billancourt a écrit le 25 octobre 2020 à 8 h 34 min
Sans nuls doutes, les réseaux cachés de l'islam radicale, sous couvert d'une mission de charité envers les plus démunis, qui leur assure un prosélytisme facile, partout où la faillite des états est patente - chercheront-ils à profiter du plongeon dans l'insécurité alimentaire de dizaines de millions d'individus au sud de l'Europe, soit en Afrique ; la crise sanitaire planétaire y ayant anéantie les sources de revenus de millions de travailleurs précaires, dont l'émigration vers l'Europe en fera d'autant plus des proies faciles pour l'islam radicale qu'il y seront mals accueillis par une Europe aux nations en pleine crise identitaire...
Rakotoasitera Rakotoasitera de Boulogne-Billancourt a écrit le 25 octobre 2020 à 2 h 56 min
Nous traversons un âge sombre. L'obscurantisme religieux règne désormais dans toutes les villes d'Europe où le fanatisme islamique a supplanté le lien citoyen et patriotique par une toile mentale obsetionnelle, tissage de haine et de violence assumée envers autrui, qui prédit une future guerrilla urbaine menée par des incultes, et ourdie par " les plâtrier du ciel", ceux que la bible hébraïque désigne comme de faux prophètes capables de verser le sang avec leur langue. Les premiers qui tiennent les rues des quartier pauvre, tôt ou tard auront à faire à l'armée, lorsque les services de l'ordre étatique se révéleront incompétent. Les segonds, en vérité je vous le dis, ce sont les plus dangereux. Car ils font croire aux crédules qu'ils savent comment chacun doit penser, comment il faut se comporter, se vêtir, ce qu'il faut manger, la musique que les oreilles doivent entendre, les mœurs qu'ils faut adopter... pour plaire à Dieu. Eux prétendent savoir et leur savoir tue. Des premiers semeur de mort islamiques au plus récents ; stoïque et sophistes, ces enpoisonneur d'âme corrompront, de leur langue, génération après generation, tant que l'espace juridique des démocraties ne sera pas impitoyables envers leurs chapelets de mots acérés comme des couteaux. Mesurez leur considérable emprise mentale : les croyants se réveillent à peine, qui osent leur dire combien il est blasphématoire d'idolatrer Mahomet, lui dans sa clairvoyance qui refusera toujours que les générations à venir diffusent un portrait réalisé de son vivant. Car le charbon n'est pas le diamant; car nul prophète ne peut être deifié;pas même le prophète parmi les prophètes : Jésus, le messie lui-même - d'après Mahomet lui-même... Point final, ici, au débat théologique : les consciences encore saines, celles trop naïves, doivent se rendre compte-il n'est pas trop tard- combien la guerre menée par l'islam radicale est avancée. À l'est de l'Europe, la Turquie en declanchant une nouvelle guerre contre le peuple arménien, cherchera à déstabiliser ultérieurement la région de Bakou, dont les réserves pétrolières et gazières sont primordiales pour l'économie russe- manière de déstabiliser le géant militaire russe dont l'armée a défait le plan turque de renversement de la dynastie des Hassad en Syrie où la guerre perdure. À la recherche désespérée de nouvelles sources de revenus pour l'économie turque en plein effondrement, Erdogan, le janicaire de l'islam politique radicale, tente d'embraser les peuples musulmans présents sur le sol européen depuis plusieurs génération, à commencer par la France dont il redoute la riposte militaire, si la Turquie en venait à attaquer la Grèce, laquelle lui dénie le droit de disposer librement des réserves supposée de pétrole dans leurs eaux frontalières.
Michelle Michelle de Rouen a écrit le 11 août 2020 à 2 h 08 min
Bonjour Patrick , Nous t’avons connu grâce au reportage . Nous avons adoré ta personnalité , et ton art . Tes tableaux sont magnifiques ! Continue comme ça , Cordialement Deux fans anonymes