Eve rendant visite à Caïn et ses cinq femmes

Publié dans commentaire de tableau, NOUVELLES CREATIONS

ET Si Nous Étions Face à une Révolution Mondiale ?

2019 : les révolutions du Printemps Arabe ont laissé place à une guerre internationale. La Syrie en est l’épicentre instable. Un champ de ruine au milieu duquel survit la dictature syrienne. Un symbole de l’obscurantisme religieux qui y a sévi. Un théâtre de guerre de plus où la jeunesse du monde aura pu mesurer l’écheveau complexe qui, de nature militaire, économique et idéologique barre le chemin vers la Liberté Démocratique.

Mais point elle ne renonce cette jeunesse, et quand la peur a changé de camp, la révolte est devenue, de 2019 à 2020 : une Révolution Mondiale ! En France, les  » gilets jaunes », quoi qu’on puisse penser d’eux, contestent, dans la rue, la politique néolibérale de l’état français depuis plus d’un an ! Ce mouvement citoyen pourrait apparaître dissemblable des Printemps Arabes de prime abord. Si les révoltes de 2011 dans le monde arabe n’avaient ouvert le champ des possibles à toutes contestations citoyennes pacifiques, unies par la même contestation, prêtes à lutter en employant les médias électroniques pour faire entendre ses droits. En utilisant les manifestations de rue telle l’arme politique du plus grand nombre.

À y regarder de plus prêt, une crise de la gouvernance est aussi à l’œuvre dans la plupart des pays occidentaux. Ce sentiment de défiance vis à vis des instances dirigeantes est d’autant aggravé que les politiques  néolibérales des états démocratiques dominants n’ont ni amélioré le sort de la Terre depuis 30 ans, ni contribué à autre chose qu’à faire du commerce mondial, le meurtre légal de la Terre et la négation de ses occupants…

Alors qu’au sortir de la seconde Guerre Mondiale du XXème siècle, les générations outragées par les ravages de la guerre totale avaient espérées dans l’instauration de lois internationales et universelles, comme la Déclaration Universelle des Droits de l’homme, adoptée à Paris en 1948 par l’assemblée Générale des Nations Unies – que ces lois partagées par le maximum de pays servent de prémisses à un monde pacifié, dont les échanges économiques entre pays, grâce au commerce international, permettraient aux nations de coexister pacifiquement entre elles. D’échanger selon des règles établies, facilitées par une monnaie de référence reconnue internationalement par tous les partis. Quand reviendraient aux États et à leurs gouvernements de mettre en œuvre : un essor industriel dont le résultat est l’élévation générale du niveau de vie. Et dont le système mathématique qui devait en permettre la prédiction repose sur le calcul du taux de croissance de l’économie considérée… Le PNB et le PIB : produit national brut d’un état et son produit intérieur brut…

Force est de constater combien le calcul de la croissance est devenu un mauvais indicateur économique qui ne rend pas compte de la finitude des ressources et opère comme si l’homme disposait de plusieurs planètes pour sa production.

Quand à un système de production capitaliste caractérisé par un commerce mondial réalisé grâce à des tankers, ces bateaux géants capables de transporter des centaines de containers : il repose sur la production d’hydrocarbures.

Alors même que les énergies fossiles doivent impérativement être délaissées partout dans le monde, au profit d’énergies renouvelables, afin que le taux de carbone dans l’atmosphère ait une chance de baisser. Et par la même, qu’un des leviers du réchauffement climatique soit maîtrisé… Comme du secteur aérien qui ne peut pas indifféremment consommer toujours plus de pétrole…

Une paix des nations qui reposerait sur le développement mondial du transport aérien et de la marine marchande est toujours à l’ordre du jour à Davos. Et sans doute est-ce la raison pour laquelle les Accords de Paris sur le Climat ne concernent pas spécifiquement le transport aérien et les transports Maritimes. Alors que pourtant on estime que dès 2050, le secteur aérien, (à hauteur de 23% cumulés aux 17% des transports maritimes), pourrait être responsable de 40% des émissions de CO2 sur Terre. Lorsque l’industrie agro-alimentaire (l’élevage et l’industrie laitière plus particulièrement) pourrait quant à elle rejeter plus de méthane que l’industrie pétrolière, d’ici 2050…

À l’aube du XXIème siècle, le transport maritime et aérien ne sont pas les plus émetteurs de gaz à effet de serre, le transport routier et la voiture individuelle, mode de déplacement que l’on retrouve dans toutes les villes modernes, est responsable de plus de 30% des émissions de CO2 !  La Terre est chamboulée par la mondialisation effrénée, les guerres économiques pour l’acquisition des ports, les guerres pour l’accaparement des terres arables, des minerais, des zones d’instabilité où la main-d’œuvre est peu cher… Sur fond de guerre du pétrole, énergie qui fait courir tout le monde consciemment depuis l’an 2000…

L’an 2000 a vu aussi les grandes organisations internationales garantes de l’apaisement de tous conflits pouvant survenir entre pays membre, s’affaiblir, ou n’être pas à la hauteur du cycle tragique d’événements mondiaux auxquels nous avons dû faire face.

Organismes mondiaux tel le FMI (fond monétaire international), dont le propre aura été depuis plus de 10 ans, de placer les économies auxquelles il prête de l’argent sous l’emprise d’une austérité économique artificielle, destructrice du tissus économique traditionnel ; et ne faisant qu’aggraver le niveau de vie des ménages d’Amérique latine notamment. Ménages, largement désorganisés par l’instabilité des prix, le renchérissement de la vie, et les mesures d’austérité. Quand ce n’est pas l’instabilité politique, couplée en Amérique du Sud avec l’inefficacité des organisations interrégionales devenues incapables de réunir autour d’une même table, les protagonistes de l’instabilité politique du pays voisin…. Le continent Sud américain dont le premier investisseur est devenu la Chine, est jalonné de démocraties autoritaires caractérisées par une armée ou un groupement militaire dominant, au service d’une oligarchie politique, économique et financière dont l’armée quadrille le pays de manière tentaculaire… Il a suffit pourtant de l’augmentation des prix des transports publiques au Chili, pour que se déclenche ce phénomène de manifestations permanentes et régulières qui caractérisent les révoltes pour les droits sociaux et humains qui éclatent partout, et potentiellement n’importe où dans le monde.

Le monde nouveau tant espéré par les plus anciens, ne peut plus perdurer sur le même modèle. Les citoyens qui le composent en Europe, en Afrique, au Moyen-Orient, en Asie, en Amérique latine, en contestent le bon fonctionnement.

Car depuis 2019, tant des gilets jaunes qui ont élargis leurs revendications à bien d’autres domaines que celui de la taxe carbone sur l’essence qui les avait fait descendre dans la rue – aux quatre coins du continent numérique on peut voir les peuples se mobiliser d’abord pour que soit supprimée une loi. Le droit d’extradition vers la Chine des ressortissants hongkongais a mobilisé les étudiants de Hong-Kong et toute la jeunesse jusqu’à ce que cette loi soit abandonnée. Mais le compromis n’a pas suffit ! Les manifestations ont continué pour la raison qu’il s’agit d’une Révolution Mondiale ! La jeunesse de Hong-Kong est déterminée. A Alger non plus le « Hirak » ne faiblit pas ! En Irak (comme au Chili où une seule manifestation a totalisée 200 éborgnés), les crimes commis lors des répressions policières et militaires, sont sans doutes susceptibles d’entraîner des plaintes recevables auprès de la Cours Pénale Internationale de La Haye. La jeunesse irakienne –  dans un contexte de guerre irano-américaine par procuration qui pourrait à nouveau ravager les vies des irakiens – est déterminée à résister, jusqu’à ce que le gouvernement des corrompus soit déchu !

Les manifestants sont descendus dans la rue à Hong-Kong, au Chili, en Équateur, en Algérie, en Iran, au Liban, en Irak, en Russie, en Espagne, en Inde, en Égypte, et en septembre 2019, 7.6 millions de personnes, dans 185 pays, ont participé à la grève pour le climat organisée par  » Friday for Futur », à l’initiative de Greta Thunberg !

Il y a un lien entre les manifestations qui ont lieu dans le monde pour la défense des droits sociaux et humains et  » Friday for Futur ». Greta Thunberg – par ses prises de parole à l’ONU et à Davos, en faveur d’un engagement concret et réaliste des gouvernants et des grands industriels pour extirper l’homme du désastre climatique qui gronde aux portes de ses villes –  a relayé jusque dans les sphères d’influence de ces 20 multinationale qui émettent 70 % de la pollution, la parole alarmiste des scientifiques : ceci est la première phase avant que ces dirigeants n’assument leur part de responsabilité.

Il est en effet crucial que l’existence de ces 20 multinationales (ultérieurement j’y consacrerai tout un article) soit révélée au monde. Leur part de responsabilité pénalement établie. Or, l’étude objective et ciblée de leur impact sur l’environnement, et par là sur le climat, doit être la première enquête commandée par le futur Procureur Général de la Cours Pénale Internationale, si l’institution veut rester crédible et cohérente avec sa mission.

L’action sur le climat sera mécanique. Les experts évalueront l’emprunte carbone résultant des multiples activités de ces multinationales, transmettront au Procureur de la Cours Pénale Internationale tous les cas de figure pour lesquels une des multinationale est soupçonnée d’agir avec ses titres de propriété en prédateur des ressources naturelles et/ou en exploiteur des populations où se situent ces ressources.

Une des évaluations prioritaire à laquelle la Cours Pénale Internationale devra s’atteler concernera la part de l’économie informelle entourant l’exploitation illégale (ou légale mais selon des conditions illégales à évaluer) de ces ressources naturelles.

À cette fin, la Cours Pénale Internationale doit tirer les leçons des dossiers impliquant des personnes morales dans des théâtres de guerre, comme le dossier Lafarge sur les relations entre la cimenterie du groupe basée en Syrie et l’État Islamique durant la guerre. Car, à l’image de ce dossier, les multinationales sont prêtes à aller loin afin de maintenir leurs sources de revenus, en ayant soin d’en masquer l’importance par des assemblages complexes de filiales et sous-traiteurs, dans tous les pays où elles sont implantées…

Une fois le matériel juridique collecté contre ces multinationales, il sera plus aisé de les contraindre à cesser toutes les activités litigieuses visées par la Cours Pénale Internationale… Conformément aux Accords de Paris sur le Climat : sera alors validée juridiquement l’officine de la Cours Pénale Internationale occupée au traitement des crimes contre la Terre. Les crimes climatiques aggravant de manière remarquable le dérèglement climatique, ce qui en soit relève d’un crime contre l’humanité.

Autre priorité du prochain Procureur de la Cours Pénale Internationale : évaluer le rôle des multinationales dans l’allumage des méga feux  observés depuis 2019. 8000 km2 ont été incendiés en Californie. Une centrale électrique à été jugée responsable. Mais pour les 28000 km2 de forêt qui ont brûlés en Amazonie –  30% de plus en surface qu’avec les départs de feux de l’année précédente – on sait qu’ils ont été allumés de mains criminelles. Pour des raisons mercantiles et avec la bénédiction du nouveau président brésilien, dont l’élection par la population évangélique brésilienne laisse songeur. Jésus admettrait-il qu’on bafoue le droit des peuples racines, les peuples premiers, en les massacrant pour les chasser de leurs terres ? Jésus ne serait-il pas furieux à l’idée que des chrétiens contribuent à brûler l’Amazonie ?

Les feux qui sévissent en Australie, malgré un court répit dû à des pluies miraculeuses et dévastatrices, laisseront une empreinte de mort sur plus de 100 000 km2. Un vrai désastre duquel doit être retranché la part humaine pour ne plus qu’il se reproduise. Et dont là encore il faut établir les responsabilités individuelles et collectives à l’origine de ces départs de feu. 124 personnes auraient été arrêtées en Australie et seraient interrogée sur des départs de feu. Qui sont ces personnes ? A-t-on établit des chaînes de responsabilités ? Quels disfonctionnements sont à l’œuvre dans l’ampleur de ces feux ?

Car ces méga feux observés en 2019 sont d’origine humaine ! Ainsi des feux qui ne sont finalement qu’une forme de déforestation due à l’implantation de culture de soja ou à l’élevage extensif des bovins, responsables du déboisement de plus de 10 000 km2 entre août 2018 et juillet 2019, en Amazonie. Ou bien, du défrichement des forêts dans les tourbières remplacées par la culture de l’huile de palme, en Indonésie. La culture sur brulis pratiquée par l’Afrique rurale se cumule aux feux allumés pour des raisons d’accaparement des terres par des compagnies étrangères et contribue à augmenter la déforestation en Afrique.

Or les forêts sont essentielles. Les forêts Amazoniennes absorbent à elles seules actuellement 10 à 20 % du CO2 présent dans l’atmosphère terrestre où elles libèrent à la place le précieux oxygène. En l’espèce, la déforestation de l’Amazonie est donc bien un crime climatique…

Si les multinationales des démocraties et des dictatures exploitent sans mesure les ressources de la Terre, et sont directement impliquées dans des processus de déforestation et d’accaparement des terres arables et des minerais, la Révolution Mondiale défend et revendique des droits démocratiques, justement parce que ce sont les démocraties qui se distingueront par leur fidélité aux droits humains, sociaux et environnementaux, à qui reviendra la place de choix dans la lutte contre ces multinationales.

Les peuples qui en Europe, au Chili, en Équateur, au Venezuela, au Brésil, en Argentine, en Algérie, en Égypte, au Liban, en Palestine, en Irak, en Papouasie nouvelle Guinée, à Haïti,…, combattent ou ont livrés combat pour leurs droits doivent savoir qu’aucune dictature n’est immuable et la Démocratie : un horizon où l’équilibre et l’égalité s’établissent par la lutte des peuples.

Les dictatures ou démocraties autoritaires ne réussissent à se maintenir en 2020 qu’au prix de l’écrasement des revendications individuelles et collectives, dans le bafouement le plus total des droits élémentaires du citoyen, tant la pression des peuples est capable de ravager tous régimes établis de longue date. Ces dictatures fermées comme l’Erythrée ne persistent qu’en raison de la lacune de l’union Africaine à l’endroit d’une armée intercontinentale propre à faire respecter les droits de l’homme dans les pays africains en proie à l’instabilité. Mais L’Unité Africaine, l’UA y travaille… Quand même, les peuples africains ne sont pas en reste. Au Soudan du Sud, les manifestations ont contraint la junte militaire au compromis. Ce qui a permis l’instauration d’un gouvernement auquel participe la société civile.

En Iran, les répressions des manifestations auraient excédées le millier de mort. Mais le gouvernement des ayatollahs sort affaibli par un enlisement sur la scène régionale à maintenir un croissant chiite stable : en Syrie la guerre sévit toujours, en Irak la contestation monte qui dénonce l’influence iranienne jugée comme une ingérence. Sur le plan intérieur, le régime ne tient qu’au prix du silence forcé de toutes dissidence et en cherchant à écraser toutes révoltes naissante. Comble du comble, le régime religieux a fait de la révolution et de son exportation à travers le monde le fondement de sa politique internationale : il se voit rattrapé par la Révolution Mondiale des peuples pour les droits humains !

En réalité, le modèle démocratique est souhaité par la majorité des manifestants de cette Révolution Mondiale. Le sachant et au regard de la persistance des manifestations en Russie, Poutine lui-même est entrain d’évaluer la façon dont il restera au pouvoir sans être directement aux commandes de l’état russe !

Xi Jin Ping aussi risque sa position. Sa gestion de la crise du coronas virus pourrait fédérer les critiques de la population chinoise si l’épidémie est mal maîtrisée. Les revendications des hongkongais ne vont pas baisser pour autant. Or, devançant les critiques de sa population, le président chinois aurait intérêt à promouvoir par la suite une politique d’élargissement des droits démocratiques réels des citoyens chinois. Car aucune aire économique réunissant des mégalopoles ne peut être viable à la troisième génération, si contrairement à la première qui aura contribuée à l’essor industriel, la deuxième bénéficiant de l’accès à un meilleur niveau de vie, la troisième génération ne voit ses droits sociaux et humains renforcés ; alors que partout ailleurs dans le monde les Hommes investissent les rues, précisément pour défendre ces droits universels.

Du reste, l’armée chinoise si elle devient une armée au service de la Paix comme le souhaite monsieur Xi Jin Ping, cela ne se peut sans être au service des Droits Universels de l’homme. Sa mission ne peut se restreindre à la consolidation des routes de la soie. Les routes de la soie doivent être les routes d’une Paix Universelle. Raison pour laquelle cette transition démocratique doit être doublée sur la scène internationale d’un mouvement diplomatique chinois d’ampleur qui consisterait à élaborer des plans de paix, sur tout théâtre de guerre entravant encore le bon fonctionnement des routes de la soie.

Si les chinois agissent avec les infrastructures des routes de la soie comme d’un bien essentiel à la constitution du Bien Commun Universel, ils acquiesceront, je l’espère, si je propose, dans la mesure de ce que le climat permet, que les émissions de CO2 des transports aériens et maritimes soient réévalué dans 5 ans et tous les 5 ans. En échange les forêts, toutes les forêts et principalement les forêts primaires seront protégée par un statut juridiquement contraignant pour les états et sociétés forestières. Un statut qui fera des forêts du monde un Bien Universel, dont les pays qui les abritent auront la responsabilité, les populations autochtones l’usufruit, et les autres sociétés le souci. Puisque le bon fonctionnement de ces écosystèmes où se concentrent la biodiversité mondiale est une priorité internationale depuis les Accords de Paris sur le Climat, qui réclame qu’un gouvernement mondial des forêts soit créé dont des postes décisionnaires soient dévolus aux représentants des sociétés racines ou primordiales…

Pour les chinois d’être aux avant-postes du combat pour les droit humains, sociaux et environnementaux est la condition qui leur permettra de conquérir le cœur des occidentaux et le monde…

Réjouissons-nous ! Les peuples sont en révolte mais il est encore possible de leur parler…il devrait toujours en être ainsi. Que personne ne s’y trompe, cela ne dépend pas des peuples eux-même, mais bien des répressions policières et militaires exercées à leur encontre. Le dialogue se rompt sitôt la répression sur-déterminée !

PATRICK Rakotoasitera

 

Publié dans Economie, Histoire, ideostratégie, l'univers des signes, politique, question et solutions economiques Tagués avec : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Photos réalisées par Yann Arthus-Bertrand

Yann Arthus-Bertrand réalise actuellement des séries de photo sur les habitants du Pont de Sèvres qu’il photographie et qu’il filme pour son nouveau film qui aura pour sujet la France telle qu’on l’aime.

WhatsApp Image 2020-02-13 at 19.46.50 (1) WhatsApp Image 2020-02-13 at 19.46.51 WhatsApp Image 2020-02-13 at 19.46.50 (3)

Publié dans Tous les articles

Jaune et noir – Musique pour un an de manifestation et de contestation

Musique : Jaona Raharison

Paroles et chant : Patrick Rakotoasitera

Publié dans Tous les articles

Le sort de l’Afrique lié aux évolutions des conflits au moyen-Orient : la raison pour laquelle la France et la Chine doivent intervenir

 Une nouvelle fois la Turquie se distingue parmi les pays membres de l’OTAN en proposant une stratégie militaire qui si elle n’aboutit pas vite, risque d’être un bourbier militaire. Plus de 200 000 personnes ont dû fuir les zones attaquées par les forces turques soutenues par des syriens prenant leur revanche sur les kurdes, que le président imbécile, Donald Trump a abandonné à leur sort. Obligeant le commandement kurde à se tourner vers l’armée syrienne loyalistes, tournant ainsi le dos à tout espoir immédiat d’instaurer un Kurdistan dont il y a de cela quelques mois déjà, au sortir de la guerre contre les capitales de l’E.I, Raqqa et Mossoul, lorsqu’il était question que le Kurdistan puisse avoir son référendum, l’Amérique s’était déjà reniée en reniant son soutien aux Kurdes que l’armée Iraquienne envahit après cette défection. Cette fois, s’agit-il des kurdes du nord-est de la Syrie. Eux dont les prisons témoignent de leur rôle crucial dans le combat contre l’état-islamique. Mr Trump malheureusement ne considère pas assez l’enjeu stratégique du contrôle du nord de la Syrie et de la frontière turco-syrienne. Certes, à long terme une guerre économique des E.U contre la Turquie impacterait le fonctionnement de ses institutions et le niveau de vie des turques comme tel est déjà le cas. Mais je crois Erdogan capable par contre-coup d’imposer un chantage permanent aux migrants à l’Europe, pour réclamer le financement par elle de ces implantations de villes entièrement à construire dans le nord de la Syrie conquise, après cette nouvelle phase de la guerre de Syrie.

Les positions tenues par les français dans la zone de conflit, devront-elles être défendues ? Des renforts ont-ils été prévus ? Pour l’heure l’exécutif français ne laisse rien filtrer quant à son rôle dans ce nouveau mouvement militaire d’ampleur en Syrie. L’Afrique ne doit que s’en inquiéter car la Turquie fournit un soutien armé aux factions djihadistes présentes en Libye. Le maréchal Haftar a alerté la communauté internationale, dénonçant l’implication militaire de la Turquie en Afrique du Nord. Mr Erdogan aurait-il pour projet d’utiliser les forces djihadistes une fois libérées des prisons kurdes, en assurant le transfert matériel de leurs combattants jusqu’aux postes lybiens que tiennent déjà ses epigones ? Pour l’heure et tant bien que mal, les kurdes détiennent plus de 10 000 combattants de l’état-Islamique, sans compter leurs familles installées dans des camps provisoires. Profitant de la confusion qui règne dans la région, 800 proches de djihadistes auraient quitté leur camps pour une destination inconnue… La dissémination des combattants de l’état-Islamique est-elle à l’ordre du jour ? Si il s’avérait que par faiblesse la communauté internationale devait continuer à soutenir le camps libyen opposé au maréchal Haftar, les prémisses d’une nouvelle base avant du djihadistes mondiale installée en Libye pourraient voir le jour. Après cette nouvelle phase dans la guerre de Syrie, par le jeu des vases communiquant d’un conflit à l’autre, si la Libye – où l’on soupçonne l’émir de l’état-Islamique, Al bagdadi, de s’y être replié devait abriter un contingent de djihadistes comparable à celui qui s’est bâti un État à cheval entre la Syrie et l’Irak, l’Afrique serait en prise, du nord du continent jusqu à sa ceinture verte, de la Libye jusqu’à l’Afrique subsaharienne, du lac Tchad à tombouctou, du Niger au Cameroun, avec un mouvement militaire dissocié en groupes combattant dont l’Europe peut redouter, si chacun des groupes djihadistes implanté en Afrique réalise ses objectifs, qu ils déstabilisent tout le circuit des routes de la soie désiré par la Chine.

L’union européenne participe au financement des infrastructure en Afrique à hauteur de 1459 millions de dollars, contre 2284 millions de dollars de la part des donateurs arabes du fond saoudien de développement FSD. Là aussi où la Chine, premier fournisseur du continent investit 6413 millions de dollars. L’Europe comme la Chine n’ont donc aucune raison de laisser s’implanter en Afrique l’instabilité dans des régions entière avec des villes importantes sous contrôle d’un islam politique, tant dans la région du lac Tchad, qu’au Cameroun, au Niger ou Nigéria. Compte tenu de la diversité des engagements de chaque groupe djihadiste : l’appât du gain, la possibilité de faire commerce de contrebande d’armes, de drogues, d’otages, l’asservissement d’agriculteurs travaillant pour ces groupes, si l’islam qu’ils disent embrasser ferait croire à un mouvement protéiforme coordonné , on ne peut dissocier le phénomène djihadiste d’un phénomène mafieu, inter-ethnique ou d’opportunités causées par le désordre climatique et la guerre. Reste la menace que fait peser sur les populations cette multitude de mouvements militaires islamisés, de Bokoharam qui signifie  » rejet de l’occident », à l’assassinat des populations doguon dans le lac Tchad, en passant par les Chebab de Somalie, aux groupes capable de frapper jusqu’en Éthiopie. La Chine doit encourager tous les processus qui concourent à la diffusion en Afrique d’un Islam modéré. Ainsi, les autorités religieuse malienne ont-elles pu déclarer que le temps était venu de défendre un Islam modéré s’appuyant sur les valeurs de la Deocratie, et faut-il ajouter un Islam emprunt des valeurs de l’humanisme. Car l’étape suivante, selon la litanie islamiste serait, une fois l’islam radical banalisé en Afrique, le soulèvement des populations d’origine maghrébine implantées depuis plusieurs générations en Europe tel qu’en France ou en Belgique. Les imams les plus radicalises appellent de leurs voeux une telle confrontation.

On ne peut pas présumer de la réaction des populations, mais faut-il anticiper toutes dérives possible. Or, le rôle de la Turquie dans l’accroissement des régions contrôlées par les tenants d’un islamisme radical, qu’il s’agisse du contrôle de mosquée en Europe, ou de zones de guerre ; à l’égal des financements secret du djihadisme international par les monarchies du golf- le rôle de la Turquie est trouble. Ce, depuis le début de la guerre de Syrie. D’abord était-ce le ravitaillement des djihadiste implantés au nord de la Syrie en matériel en tous genres : des colonnes de camion traversant la frontière turque avaient été filmées par la télévision allemande. Aucun responsable turque n’avait clairement expliqué à qui étaient destinés ces convois… On sait, par ailleurs, que la Turquie a facilité la contrebande du pétrole de l’E.I, quand le califat contrôlait une partie de la production syrienne. Et il a été dit que les services de renseignement turque eux-même encadraient le passage des nouvelles recrues étrangères sur le sol turque vers les camps d’entraînement djihadiste. Erdogan joue sur les deux tableaux : l’échiquier du djihadisme mondial où les fonds secrets et les armes qu’il fait acheminer en Afrique notamment, lui permettent d’influencer en sous-main les politiques africaines et étrangères. Et officiellement Erdogan apparaît comme le président d’un pays membre de L’OTAN à part entière. Alors que les derniers événements doivent nous persuader, et particulièrement la Chine qu’Erdogan dupe le monde occidental, sous l’apparence d’un islam démocratique s’accommodant des élections universelles. Suivant une démocratie autoritaire à la turque, où les opposant politiques sont poursuivis, déchus de leurs droits et emprisonnés…

L’armée turque jusqu’à présent à concentré ses forces contre les kurdes du nord-est de la Syrie, sur deux villes frontalières : Ras al-ain et Tal Abyad. Soit au nord est, dans les provinces de Hassaké, et au nord dans les provinces de Raqqa, l’ancienne capitale de l’E.I. Or cette offensive a déjà permis à l’armée russe présente sur le terrain de prendre des positions dans le nord de la Syrie qui, avant, étaient aux mains des kurdes. Tandis que l’armée syrienne loyalistes à Bachar El Hassad vise les puits de pétroles du Nord de la Syrie que contrôlent les kurdes et leurs alliés. Kurdes qui risquent d’abandonner à eux-même les combattants de l’état-Islamique dans leurs geôles, pour affluer dans la zone de conflit direct avec l’armée turque. Car le cessez le feu proposé par la Turquie ne peut être suivi du retrait de la zone de sécurité imposée par les turque. Une bande de 32 km sur 120 km annexée par les turques qui pourrait couvrir 400km de terrain à l’avenir est inacceptable par les kurdes, comme elle couvrirait la quasi totalité des zones sous leur contrôle. Or le cessez le feu qui a été prolongé ce mardi 22 octobre 2019 n’empêche pas les mouvements militaires, ni les tirs d’arme. L’offensive semble avoir cessé seulement. Les turques consolident leurs positions sur la bande de terre déjà conquise. Mais il n’y a pas réellement de cessez le feu, Erdogan transige avec la communauté internationale en réalité. Et l’excès de confiance de Donald Trump dans la réussite d’un accord entre turques et kurdes ne doit pas masquer l’importance du mouvement militaire qui vient de rebattre les cartes dans le nord de la Syrie, en annonçant un possible retour en force de l’état-Islamique.

La Chine, en août dernier, a déclaré à l’onu vouloir faire de l’armée chinoise l’instrument majeur d’une armée internationale exerçant la force partout où il s’agit de rétablir la paix dans le monde. Une force militaire chinoise pour la Paix, adossée aux autres organismes internationaux qui répondent aux urgences climatiques. Comme selon la nature des impératifs qui s’imposeront, l’armée chinoise, dans un futur dont doit décider des modalités la communauté internationale, sera peut être prioritairement employée sur les théâtres à venir de catastrophes climatiques… Au regard des hautes ambitions de la Chine, du rôle à l’échelle internationale qu’elle vise pour son armée ; et compte tenu de la nécessité de maintenir des zones de commerce prospères tout le long des routes de la soie, la Chine manquerait à ses objectifs si elle ne prenait pas en compte l’opportunité stratégique de faire des 30 000 militaires chinois présents sur le théâtre syrien, la force d’interposition, de dialogue entre belligérants, prônant l’instauration de zones de « desescalade » et d’exclusion aérienne, entre russe, américains, français, syriens, kurdes et djihadiste… Mais pour l’heure, la Chine ne devrait pas s’opposer à une riposte américaine, française et syrienne à l’invasion turque, si elle devait se pour suivre. Car personne ne sait ce qu’Erdogan fera lorsqu’il aura le contrôle des prisons ou sont détenus les combattants de l’état Islamique…

Addendum du 27 octobre 2019 : À 14h heure française, Donald Trump à annoncé la mort vérifiée de l’émir de l’ État-Islamique, AL Bagdhadi. Assailli par des forces spéciales américaines dans son refuge du nord de la Syrie, Al Bagdhadi aurait actionné sa ceinture d’explosif…

Publié dans Histoire, ideostratégie, politique Tagués avec : , , , , , , , , , ,

Dernière création : Caïn et ses cinq femmes

WhatsApp Image 2019-10-25 at 18.13.54

WhatsApp Image 2019-10-25 at 18.14.05

WhatsApp Image 2019-10-25 at 18.14.24

WhatsApp Image 2019-10-25 at 18.14.42

Publié dans commentaire de tableau Tagués avec : , , ,

VIII Lettre du général désarmé à a) monsieur Netanyahu b) au Sanhédrin

Monsieur la France ne laissera jamais l’Iran accéder à l’arme atomique tant qu’elle ne sera pas une vrai démocratie religieuse.
Malheureusement l’Iran a gagné la première phase de la guerre qui s’est déroulée en Syrie, et vous ne pouvez vous en prendre qu à votre propre incompétence pour expliquer cette situation militaire.
Ce n’est pas faute d’avoir répété sans cesse à Israël qu’il était nécessaire de soutenir l’armée libre de Syrie, au risque de voir émerger un sunnisme uniquement idéologique et dont les éléments les plus rebelles ne comprennent pas l’intérêt qui fait jour de laisser Israël être un vrai leader moral régional soutenant tous les actes démocratiques que Dieu fera raisonner dans les pays arabes, la réconciliation de l’église Chrétienne avec le judaïsme, devant contrebalancer et aider le Chiisme à avancer des idées sur la scène internationale, plutôt que ses missiles…
Mais soyez-en certain, au sortir de cette première guerre du printemps arabe, Israël, si elle encourt des troubles à sa frontière Nord, il est de votre responsabilité de premier ministre d’expliquer au peuple israélien que les derniers rebondissement militaires vous opposant à la Syrie du sud, ne sont que d’ordre économiques, comme le Golan regorge miraculeusement de pétrole….
Par ailleurs que mon beau peuple soit rassuré, après cette première phase, la Turquie est devenue un colosse aux pieds d’argile, comme l’Iran, comme la Russie et si l’Iran ne veut pas discuter avec les occidentaux, les pénuries qui grèvent son budget, auront des résonnances parmi la belle jeunesse d’Ispahan…
Mais monsieur Netanyahu, assumez vos responsabilités. Je ne suis pas Hoboam, le premier fils de David qui fut jugé stupide, pour toutes les révoltes qu’il encouragera dans le royaume…
J’ai une haute considération des peuples et si j’ai théorisé l’écroulement intérieur des dictatures, depuis ce qui s’est passé en Syrie, mon cœur a tant saigné que je ne demanderai plus jamais, je l’espère un effort à une jeunesse, qu’elle que soit sa contrée, qui outrepasse ce qu’on peut demander aux hommes…
Vous l’aurez compris monsieur Netanyahu, je ne vous soutiens pas dans cette élection cruciale pour le devenir d’Israël. Car soit Israël avec Rome, La Mecque et le Tibet, rassureront leurs croyants, pendant que la jeunesse du monde tente et entreprends de créer de véritables Démocraties quand, lorsque également, la Terre nous aurons à la soigner, le monde végétal s’ étant trop affaibli, pour ne pas justifier une révolution informatique, agricole et monétaire sans précédent, soit l’écroulement des civilisations adviendra telle l’Atlantide.

Publié dans ideostratégie, politique

Patrick Rakotoasitera de Boulogne-Billancourt a écrit le 27 août 2019 à 22 h 20 min:

Message pour Emmanuel Macron et avrin le gilet jaune. La dernière fois que j’ai tenté de rallier les gilets jaunes, le samedi 3 aout, la veille des conflits verbaux mentaux imaginaires ou non, m’avaient opposé à d’autres généraux. Ce samedi s’annonçait donc aussi tonique que la bataille de France qui opposa Napoléon à ses propres généraux. Réveillé dans un tee-shirt indien rouge représentant Ganeça et d’autre idéogrammes que je n’avais pas réussi à déchiffrer, vêtu pour le bas du corps d’un simple shurt couleur moutarde, je suis passé dans le XVIème arrondissement boire un café, bien décidé à user de ma force si quelqu’un avait tenté de me violenter… Je n’ai découvert personne dans Paris. Là,près de notre dame des touristes américains, ici le long de la cathédrale de la vierge, une bohémienne apeurée semblant en savoir plus sur l’incendie que sur le sort de ses propre enfants… Et finalement comme je n’avais d’autre indice à suivre que l’effigie jaune, je suis reparti, laissant ces enquêtes à d’autre limiers. Je me suis rendu à Montparnasse ou, il y a de cela un temps reculé un parent de ma famille possédait un atelier, devenu depuis un cinéma, pour une nouvelle fois être confronté aux gueux de Montparnasse organisés en clan et n’obeissant qu’à la loi du talion. Étant epais de ma personne aucune âme désolée ne m’a portée préjudice et ainsi de biais en biais j’ai pu observer le ventre de Paris. Celui des réveil sous la tente en pleine chaleur comme celui des règlements de compte à la machette… J’ai donc continué mon cheminement l’âme droite entièrement acquise à Dieu, le cœur vaillant, marchant comme dans les pas d’un saint général s’il se peut que cela soit possible.. J’étais préoccupé en arrivant vers le parc montsouris. Je n’avais pas vu de gilet jaune. J’avais béni un couple de jeune marié. Mais je n’arrivais ni à réguler la température extérieure, ni à contacter astralement les bonnes personnes… Comme s’il était dit que je n’étais pas vraiment en kether le sefirote royale des êtres du royaume de la lumière divine…. Une histoire de sous-marin au large de l’Indonésie et vers la Papouasie nouvelle Guinée ruinait mes efforts pour être autre chose qu un militaire… Je suis donc redescendu vers les maréchaux, visitant l’église du père Grégoire, dont j’ai retenu cette phrase, : Ô mon Dieu que le temps de la rédemption est court… Si il est ou sera vrai qu à l’avenir un pays détiendra l’arme climatique… Ô mon Dieu que le temps de la rédemption est court… Après je suis rentré chez ma tante, un homme vêtu de noir faisait le guet devant l’entrée de son immeuble…. Et mon père accompagné de mon frère sont venus me chercher pour me conduire à l’hôpital… Artistiquement votre Emmanuel… À la prochaine fois Avrin.                                                                                          PATRICK RAKOTOASITERA

Publié dans Tous les articles Tagués avec : ,

LETTRE DU GENERAL DESARME A SES SOLDATS ET A SES HOMOLOGUES :

Ô Soldats,

Que ne ressens-tu un malaise à l’annonce de tous ces gradés qui méritent la prison et que tu as suivi dans leur funeste projet ?

Ô généraux,

Pourquoi n’apprenez-vous pas de mes échecs et de mes réussites, considérant, le coeur lavé, que j’ai raison de me battre contre l’échelle de dangerosité qui détermine la réaction qu’accordent les forces de l’ordre et de l’armée face à un individu armé ou non.

Je ne me bats pas seulement pour moi-même, mais aussi pour mes ennemis, car convenez-en, comment peut-on chercher à influer sur l’ordre économique qui est promis aux individus en participant à l’écrasement de leur révolte, ou de leurs revendications ; lorsque le système de répression qu’on promeut on peut tout aussi bien, tout général qu’on soit, en être victime un jour ou l’autre?

En réalité, vous n’avez pas bien apprécié l’enjeu de la nouvelle stratégie militaire. Un général devrait penser que toutes les armées sont les siennes comme Napoléon. Et que ce qui se déroule chez l’adversaire ou allié est partie intégrante de la stratégie de la guerre totale. Raison pour laquelle, il est certaines armes utilisées par l’ennemi que personne ne devrait propager. La diffusion des armes, un secteur de la guerre qu’aucun soldat ne devrait méconnaître s’il veut remplir sa mission en analysant mieux les acteurs auxquels il est confronté dans un théâtre de guerre extérieur, par la connaissance des enjeux stratégiques et socio-politiques de sa mission.

Généraux français,

Chef suprême des armées,

J’attends que la France se dote d’avions militaires pour le transport des troupes sur les théâtres extérieurs. Il est inadmissible que mes hommes s’exposent au danger qu’il y a d’être transporté par des compagnies privées.

De même qu’au regard de la situation actuelle, il est d’autant plus impensable que de grands aéroports soient privatisés que la sécurité aérienne des voyageurs ne serait pas garantie.

Et si les élites oligarchiques avaient cru y trouver un moyen d’échapper à la refonte des codes de dangerosité que je propose: « la consommation de CO2 par habitant et par pays »devrait en être le prochain baromètre, elle enrageront sans doute que j’en fasse la mission prioritaire de l’armée pour la période 2019-2020.

Il est impératif de pouvoir offrir au monde un outil éprouvé pour agir sur le réchauffement climatique, au moment même où la maîtrise du climat est devenue un enjeu stratégique de premier ordre, et les solutions ici envisagées de nouvelles perspectives d’emploi pour 1 à 2 millions de militaires dans le monde.

Généraux, Soldats, Citoyens, après ce que je vais vous révéler, si vos demandes d’emploi affluent à l’OTICE, l’autre organisme outre l’AIEA s’occupant de la non prolifération des armes nucléaires, ce qui pourrait améliorer les réussites de sa mission; soldats, généraux, citoyens, lisez-moi jusqu’au bout vous comprendrez mieux les enjeux de cette guerre mondiale à épisodes et pourrez influer sur son cours à votre propre niveau.

CONFLIT IRANO-AMERICAIN:

Généraux américains, que chacun mesure la conséquence des actes de ses hommes. A l’heure des débuts de négociations entre israéliens et palestiniens, une guerre ne serait pas rapide, mais contre-productive, d’autant que depuis Fukushima l’armée française (comme l’armée américaine?) est en mesure de faire exploser n’importe quelle centrale nucléaire où qu’elle se trouve dans le monde… L’enrichissement de l’uranium iranien provoquerait de telles considérations chez les généraux français, si le chef des armées françaises estimait que l’accord d’encadrement des activités nucléaires iraniennes était outre passé.

Aussi Généraux américains, reconsidérons la donne: si la stratégie militaire de cette démocratie religieuse était renouvelée, elle mettrait en jeu la diffusion du Coran d’Ali au coeur de sa stratégie, plutôt que la seule défense des territoires des populations qui lui sont fidèles. La guerre par la propagation des zones d’instabilité ne lui serait pas un principe de guerre…

Généraux iraniens, surveillez vos hommes et gardez-vous d’un éclat militaire qui pourrait faire s’effondrer la République. J’ai bien progressé depuis que vous avez accepté le mouvement de la « Nadha » des femmes, je suis devenu un général français, libre de ses engagements, j’ai un devoir de réserve certes, ma parole n’est pas entravée et si les membres de l’OUA désignent un président pour l’Afrique dont les caractéristiques seraient qu’il ne soit pas coopté, pourrait aussi provenir de la diaspora africaine sur appel à candidature, si je suis autorisé à prendre la double nationalité l’année prochaine, il n’est pas impossible que je devienne Président de l’Afrique, avec des prérogatives réelles, plutôt que cette position de conseillé privilégié de l’OUA que me confère mon statut de « Président Honnoris Causa » de l’Afrique… L’Ouma sunnite et chiite, je ne cesserai alors de les soutenir… D’autres perspectives s’ouvriraient pour l’Iran.

Pour l’Arabie Saoudite, qu’elle prenne la mesure de la situation actuelle. Si une nouvelle guerre éclate. Quand on est capable de faire sauter une centrale nucléaire à distance, utiliser l’indice d’optane pour faire de même avec le pétrole est possible…

RUSSIE ET MONDE :

Généraux russes, vous devez sans doute vous réjouir que mon téléphone soit un Huawei et que je sois attentif aux informations de Spoutnik.

C’est qu’après être devenu un arbitre international dans les années 90, après avoir atteint les limites algorithmiques de l’ordinateur américain et de ses principes d’utilisation, je viens tester et améliorer les algorithmes russes et chinois (lire « Lettre de l’homme du XXIIIème siècle »). Pour ce faire j’ai accepté une mission en Israël relative à l »effet de vos brouillages des fréquences wi-fi, ainsi qu’ai proposé de participer à la rédaction du plan politique de paix entre Israël et la Palestine.

Mais nous avons un problème politique commun à résoudre en Syrie pour lequel je n’ai pas employé l’arme climatique. La situation climatique autour de la Russie est pure résultante des choix de la Terre et de la nature…

J’ai malgré tout réussir à maintenir une baisse de 2 degrés parfois 3 degrés sur une zone importante durant la canicule, et les pluies et les orages autour de la Sibérie, j’espère les rediriger vers le nord et l’Arctique, si la guerre au Moyen-Orient ne change pas cette priorité.

La raison en est simple. Depuis 2014, je n’arrive plus à contrôler la production de neige en Arctique et en Antarctique. Une force me résiste, celle de la Nature qui se défend face à l’agression humaine de ses ressources, et celles de la Terre qui semble vouloir des « méga-cyclones » pour septembre sur les côtes américaines, russes et chinoises, si cet été la fonte de l’Arctique dépasse un seuil critique.

CHINE :

Généraux chinois,

Posons-nous la question de l’opportunité d’écraser les revendications des peuples. Nous qui devions en être les protecteurs, les garants et les serviteurs. Est-il même nécessaire ce code de dangerosité qui pénalise le mauvais citoyen dans sa vie intime?

Depuis l’avènement de l’internet, les peuples se sentent liés les uns aux autres plus que jamais et savent que ce que l’on fait à un peuple à l »autre bout du monde impactera directement leurs vies s’ils ne réagissent pas. Aussi pouvez-vous dire que je regarde la situation à Hong-Kong d’un oeil attentif car la violence du peuple n’appelle pas  la violence de l’Etat. Ce dernier toujours, charge lui revient d’écouter, de comprendre, et d’améliorer la situation de ses citoyens. Au regard du contexte actuel, l’Etat et les généraux qui commettraient le pire à leur peuple se verraient mal renommés mondialement, et par moi pourchassés, soyez-en sûrs.

SOUDAN DU SUD

Généraux,

Lorsque je serai Président de l’Afrique, je serai sans pitié avec vous. Alors préparez votre avenir en laissant le peuple décider.

GENERAL ALTAR :

Général,

Je ne peux intervenir pour l’instant en Libye. Les mécanismes juridiques qui chez nous déclenchent guerres ou interventions de la France sont bloqués parce que vous n’êtes pas le candidat de la communauté internationale, (ce qui n’est pas un critère pour moi), et parce que des responsables français dans l’affaire de « la guerre de Syrie » et de Fukushima n’ont pas encore parlé; et aussi parce que je ne connais pas vos intentions.

Continuez de parler à haute voix, les généraux africains doivent exprimer leurs attentes et leurs vues sur l’avenir. Et peut-être ainsi créer une nouvelle sorte de commandement, puisque nous utilisons des médias et avons une stratégie transparente.

BLOCAGE DE L’EUROPE :

Généraux allemands,

Quelle importance que j’aille prier avec les musulmans? Ce qui se joue actuellement est la défense de l’Europe. Croyez-moi, j’y contribuerai. Cela sera une oeuvre commune ou un état de fait stratégique pour vous…

QUESTIONS AUX GENERAUX AMERICAINS :

Avez-vous compris pourquoi l’OTICE pourrait gérer 1 à 2 millions de militaires?

Peut-on envisager un rapatriement de mes avoirs sur mon compte français? Vous conserveriez la part dévolue au financement actuel, me reviendrait la plus-value et le reste de l’avoir pour financer ces projets futurs.

CRISE DU VENEZUELA :

Généraux vénézuéliens, généraux d’Amérique latine,

Vous servez ou êtes élément d’une élite oligarchique qui n’a pas conscience que les peuples du monde sont en train de prendre leurs responsabilités, qui n’a pas conscience que ces peuples feront corps avec les peuples primordiaux ceux des forêts, des montagnes et des déserts. Et qu’en conséquence il sera question de satisfaire les deux…

Je n’ai pas de mandat pour intervenir directement sur les pays d’Amérique latine. Cependant et sans vouloir ou pouvoir influencer vos prises de partis, faites confiance à un règlement de la crise vénézuélienne par l’ONU.

Car à l’ONU, le Venezuela pourra faire entendre ses revendications, quand le levier américain chez vous a besoin d’être orienté par le point de vue de la communauté internationale.

Généraux, soldats, cependant, toute déviance militaire relevant de ma juridiction, plus la réponse aux aspirations de la rue consistera en la stratégie de la terreur propagée par la stratégie militaire de Gengis Khan, plus vous serez éligible au passage devant une cour pénale internationale dont je suis un des garants et le procureur alpha, ce, même si je n’ai pas de mandat en Amérique latine…

Le seul but de la guerre est d’éradiquer la guerre. Le seul but de ce but est la rédemption acceptée par Dieu des guerriers.

Qu’un de mes guerriers viole une femme: tout cet équilibre est menacé. Je serai donc particulièrement vigilant au taux d’agressions sexuelles dans les armées, aux conditions de détention des militaires comme des civils.

Il est dit dans la bible hébraïque que Dieu sera plus indulgent envers un homme mauvais qui a toujours commis le mal et qui se met à propager le bien à l’automne de son chemin, qu’avec celui qui a toujours fait le bien mais qui au dernier moment renie Dieu et se met à commettre le mal… Il sera impitoyable.

 


Soldats du monde entier en mal d’armée, civils engagés ou soldats repentis,

Voyez-vous ce que pourrait faire l’OTICE, l’agence de la régulation des essais nucléaires et de la diffusion de l’arme atomique?

Grâce aux scientifiques, juristes, civils, militaires qui y travaillent déjà, pourront être appliqués les Accords de Paris, avec une force militaire exempte d’idéologie capables d’intervenir au secours des populations, capables d’aller interposer des forces partout dans le monde où le droit climatique est bafoué, capables avec des juristes de monter les dossiers d’arrestations et de procéder aux arrestations des déviants et déviantes climatiques, où qu’ils soient, qui qu’ils soient…

Et il en faudra du courage, soldats: 20 multinationales émettent 70% de la pollution. Nous avons besoin de tous les spécialistes possible…

Gouvernements, Généraux,

N’empêchez pas vos hommes s’ils ressentent les limites de leur engagement actuel de s’engager pour l’OTICE, il en va du sort de la guerre.

Généraux américains,

Puissiez-vous comprendre que Monsieur Assange est un héros de l’armée américaine et que tous les soldats ou généraux qui voudront bien apporter leur expertise à l’OTICE, eux et leurs diffuseurs doivent être protégés et non tomber sous le coup d’un classement dans l’échelle de dangerosité.

Je ne reviendrai pas sur les conditions de ma formation ou mon ancien statut de cobaye. Tout cela est passé. Les généraux incriminés ne seront pas poursuivis par mes soins. Je ne demanderai pas d’indemnités. Juste la possibilité de jouir des dons que les gens me font parvenir depuis que mon site comporte des onglets de dons. Car je ne bénéficie pas de cet argent.

 

 

Généraux, Soldats, Citoyens, que la force soit avec vous.

 

Publié dans Economie, Histoire, ideostratégie, les signes de l'univers, lettre au President de l'EUROPE, politique, question et solutions economiques Tagués avec : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Prochaine expo-vente à laquelle je participerai

WhatsApp Image 2019-06-10 at 18.15.59

Publié dans commentaire de tableau Tagués avec : ,