DERNIÈRES ÉTAPES POUR LE TABLEAU EN COURS

Alors que j’ai déjà peins tout le haut du tableau  » révolte papoue », je me suis attaché à brosser le personnage du premier plan, le policier indonésien, ici, spectateur un peu perplexe de cette révolte papoue dont, hasard de l’actualité : un ami m’a dit avoir entendu parler comme en Papouasie nouvelle Guinée des troubles viennent de débuter entre papous et autorités désireuses de taire aux yeux du monde la situation désastreuse et indécente des papous , considérés comme des citoyens de seconde zone, maintenus dans des réserves, quand leur pays , la Papouasie Nouvelle Guinée a été envahie par une Indonésie bien heureuse de faire main basse sur autant de richesses minières….

123

Pour le sol, j’ai commencé par peindre une série de cercles jaunes, entourés de vert figurant la verdure tachetée de lumière, après avoir fait baisser d’un ton la fumée s’échapant des fumigènes qui flotte à hauteur des hanches des Papous, en ajoutant du blanc sur une fumée trop nettement rouge et orange dont la teinte nuisait à la bonne distinction des corps des papous, car trop proche de la couleur ocre de leur carnation.

436

Magie des tableaux peints sans croquis préparatoires ni esquisse peinte, lorsqu’il m’a fallu m’attaquer au premier plan où je devais changer la teinte de l’herbe pour un vert plus sombre afin de figurer une sorte de pente, l’idée a surgie de réaliser une étendue d’eau qui séparerait le groupe de manifestants du policier : voici en gros plan, à hauteur de jambes, le résultat de la partie gauche du tableau.

444

La partie droite :

442

Et maintenant l’ensemble du tableau dont ne me reste plus à finir que les shorts et les chaussures de mes révoltés.

440

 

Publié dans commentaire de tableau, NOUVELLES CREATIONS Tagués avec : , , ,
Un commentaire sur “DERNIÈRES ÉTAPES POUR LE TABLEAU EN COURS
  1. I was looking for this thanks for the share.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*