« ÈVE, ABEL et CAÏN « 

2016-12-10-23-02-16

 

Dimanche 11 décembre 2016 :

Avant de peindre avec des mots ou de mettre des mots sur ma peinture, quelques phrases, mille pensées, c’est bien le moindre que je puisse faire, pour rendre hommage à la résistance des derniers combattants vaillant d’ALEP, décidés à mourir libre, c’est à dire les armes à la main, plutôt que d’être emprisonnés, torturés pour finir exécutés comme des esclaves par le régime syrien dont les forces alliées ont encerclée les dernières poches de résistance d’ALEP assiégée.

Ironie de la guerre : ces hommes et femmes résistants d’ALEP avaient réussi à chasser de leur cité l’Etat Islamique. Or, libre de ses mouvements et non inquiété par les armées russes, iraniennes, et du Hezbollah, toutes occupées qu’elles sont de ce côté là de la Syrie à assiéger ALEP, les armées loyalistes charriant 50 000 soldats autour et dans la ville martyre, l’Etat Islamique même si il est en déroute sur de nombreux front, n’a pas eu de peine à réunir les centaines d’hommes, de blindés et de pick-up nécessaires à la conquête ultra-médiatique de la si belle PALMYRE, cité antique défendue par une armée syrienne fantomatique, désorganisée et peu motivée qui, militairement s’entend, n’est plus, semble-t-il, que l’ombre d’elle-même, vouée durablement à rester dans l’ombre de ses armées alliées russes et consort.

De par et d’autre de la tragédie humaine les sorts des hommes sont inégaux : à ALEP où les lambeaux certes flamboyant de l’armée libre de Syrie et des milices affiliées ne contrôle plus que 15 % de la ville,  les soldats de la liberté et les populations qui sont restées à leurs côtés s’apprêtent à périr jusqu’au dernier, encerclés qu’ils sont de toutes parts , inexorablement voués à un massacre : rue après rue, des viols : appartement après appartement, des tortures systématiques sur les prisonniers qui ne sont pas immédiatement exécutés. Là, on meurt, âme et idéaux piétinés par la brutalité des assaillants ; tandis qu’à PALMYRE les soldats du djihad peuvent faire bombance, et se livrer à mille facéties destructrices ou bravache fanfaronnade filmée : leur armée, avec la fuite de l’armée syrienne, vient de mettre la main sur un stock d’armes substantiel, essentiel pour la poursuite de leur combat. La guerre est toujours injuste.

Mercredi 14 décembre :

Voici le décors de mon tableau, « Eve, Abel et Cain », qui se pare d’une structure complexe, présentant derrière les personnage un réseau de tiges épaisses entrelacés selon un calcul destiné à rendre compte de l’architectonique de l’Univers, comme si étaient visibles finalement  la théorie des cordes.

2016-12-06-15-08-18

On dirait une toile d’araignée en or soudée par la main de l’homme; on dirait un trône mystique sur lequel Eve, reine de l’Humanité rendrait une justice idéale ; vue de près, on dirait un tableau ésotérique, allégorique : ainsi devait-on voir Eve, la mère des hommes, ainsi devait-elle rayonner de toute sa splendeur sur ses terres conquises après la fuite de l’Eden…

2016-12-06-15-07-41

Qu’on y ajoute un fond noir et le tableau, même inachevé, livre ses buts : réaliser un portrait non pas psychologique mais mystique d’Eve, où l’aura du personnage serait perceptible et nous plongerait dans un mystère  d’une profondeur  abyssale que seul peut illustrer la voûte céleste.

2016-12-13-15-28-19

Encore quelques savants coups de pinceaux et devraient naître sur la toile : la Terre vue de l’espace, Saturne, Mars, et des nébuleuses, et d’autres sphère célestes encore dont je réserve la réalisation pour ces jours prochains : qu’EVE, ABEL et CAIN , littéralement flottent dans l’espace ….

2016-12-13-15-27-46

Publié dans commentaire de tableau, Histoire, NOUVELLES CREATIONS Tagués avec : , , , , ,
7 commentaires sur “« ÈVE, ABEL et CAÏN « 
  1. econs tuition dit :

    Laisser un commentaire
    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les c

  2. Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  3. Ellam dit :

    Bonsoir Patrick pouvez vous me contacter via mon mail directement
    Je ne préfère pas écrire ma demande dans l espace commentaire pour vous
    Donner une idée d œuvre sur ce qui m’est arrivée si cela peut vous inspirer
    À bientôt

  4. Ellam dit :

    Bonjour bonsoir
    Pouvez me contacter je pense que vous seul a le pouvoir peindre sur ce que j’ai vecu lors de mon traumatisme je précise que je suis la victime …

    • Patrick Rakotoasitera dit :

      Racontez moi votre histoire dans « journal fou » et je vous prommet de la lire et si le sujet s’y prête d’en faire un tableau

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*