LE MELANGE CONTRARIE DES ANGES

Chapitre II : L’invitée

C’est par un banal mais primordial matin de printemps que le destin d’Alexandre bascula. Il ne l’aurait jamais imaginé, à peine eut-il pu en rêver, mais cela arriva bel et bien. Quand Nicolas tourna la clef dans la porte d’entrée, quelle ne fut pas la surprise d’Alexandre de voir son frère accompagné de la Déesse. « Bahia, avait prévenu Nicolas, vient s’installer à la maison quelques temps ! » Car le destin s’en était mêlé, ses parents l’avaient mise à la porte, après qu’elle se soit brouillée avec eux au sujet de ses études, dont elle leur avait avoués vouloir les arrêter, comme, leur avait-elle soutenu, cela ne la mènerait que loin du but qu’elle se fixait dans la vie. Sur le coup, son père l’avait giflé et sa mère l’avait qualifiée d’ingrate et de fainéante. Son père qui s’était saigné aux quatre veines pour qu’elle ait une éducation décente, qui avait conçu pour elle un destin tout ce qu’il y avait de plus honorable, elle l’avait trahi. Tant qu’elle ne reprendrait pas ses études, il ne lui donnerait plus d’argent ! Ce n’était plus sa fille ! Rien qu’une petite effrontée ! Et patati et patata. A peine avait-elle évoqué l’idée de poursuivre des cours d’art dramatique, sa passion de toujours, qu’elle s’était retrouvée dehors, avec interdiction de revenir tant qu’elle ne serait pas revenue à de plus saines résolutions. Elle était partie, prenant son courage à deux mains, fermement décidée à poursuivre sa vie de la manière qu’elle entendait. Rien ni personne ne l’en empêcherait. Le sort en était jeté ! Mais d’abord lui fallait-il trouver un toit. Prompt à réfléchir à la meilleure opportunité, et, rapide dans ses décisions, elle avait tout de suite pensé à Nicolas, et à sa famille peu orthodoxe, du moins suffisamment peu pour oser accueillir une étrangère en son sein, sans que les parents, là en l’occurrence le père, n’eut rien à redire. Et de fait, le père d’Alexandre, toujours perdu dans ses pérégrinations intérieures ne pipa mot, ni n’accueillit Bahia autrement que s’il avait toujours s’agit de sa propre fille.

Alexandre était ravi. Tout devenait possible. Quelle merveilleuse aventure et coquin de sort ! , se disait-il. Et s’il n’ignorait pas que Nicolas avait la priorité, après tout, c’est vers lui que Bahia s’était tournée, et du reste dormait-elle avec lui dans son lit, il était sûr que rien ne s’était passé entre eux deux, depuis une semaine que Nicolas partageait ainsi l’intimité de sa chambre. Et dorénavant Alexandre voyait Bahia tous les jours. Il pouvait parler longuement avec elle, partageait ses repas, tandis qu’il rêvait de la voir nue chaque fois qu’elle prenait sa douche. Or, il se demandait comment il pourrait la soustraire à son  frère ainé, littéralement la lui chiper. Tout d’abord il fallait résoudre le problème du coucher. Un matin, comme le lit de Nicolas était trop petit pour y bien dormir à deux tous les soirs, il proposa à Bahia de dormir dans son canapé clic-clac, pendant que lui dormirait dans le salon. Bahia le remercia vivement et ne se fit pas prier pour changer de literie. Le lit de Nicolas était trop petit, tout le monde en convenait. Du reste, même s’il se doutait que son petit frère avait une idée derrière la tête, Nicolas ne pu rien objecter à Bahia. D’avoir été éjectée de chez ses parents ne l’avait pas déchue de son statut, Bahia était toujours cette femme faite Déesse, à laquelle on ne pouvait qu’obéir pour lui faire plaisir. Et ça avait l’air de lui faire plaisir de dormir dans la chambre d’Alexandre.

Si le projet d’Alexandre semblait plus réalisable qu’avant, rien n’était fait cependant. Alexandre avait des aventures avec des jeunes filles d’un soir et Bahia, si elle lui témoignait un amical intérêt, le regardait faire, semble-t-il, amusée mais pas intéressée pour autant, du moins en apparence, car Bahia laissait peu transparaître ses désirs. C’étaient les hommes qui lui témoignaient du désir et la draguaient, pas elle !  Il y avait deux mois qu’elle avait rompu avec Feraz,et avait-elle encore suffisamment de prétendants pour faire comme si elle ne s’intéressait pas a Alexandre. De plus, Ce qui n’arrangeait rien:  depuis peu, Alexandre sortait avec une de ses meilleures amies : Cécile, qu’il avait rencontré à une de ces soirée où Bahia, son frère et lui s’étaient rendus à trois, dorénavant inséparables. La encore, il n’avait pas eu l’occasion de déclarer sa flamme à Bahia et avait jeté son dévolu sur une de ses proche, à défaut de pouvoir la séduire, elle. En fait, parfois il se demandait  quelle considération elle pouvait bien avoir de lui, comme tour a  tour, il n’avait pas hésité à draguer ses meilleures amies, jusqu’à sa sœur elle-même, laquelle avait refusée de l’embrasser. Sans doutes devait-elle le considérer comme un beau parleur, un séducteur sans scrupules, et ça devait y aller de bon cœur les commentaires à son égard avec ses copines, car les commentaires étaient fondés. Alors, comment auraient-ils pu s’imaginer ensemble : lui le dragueur, elle la prude ? Il faut croire que les contraires s’attirent comme il est bien banal de le dire, car un soir, la belle proposa a Alexandre de reprendre possession de sa chambre en l’ invitant à dormir avec elle dans le canapé. Alexandre ressentit ce frisson qui parcoure les hommes qu’un événement heureux vient conforter dans la chance en leur bonne étoile. Enfin cela se précisait ! Quelle première nuit il passa auprès d’elle ! Son cœur palpitait dans sa poitrine la majeure partie du temps et il pu à peine fermer l’œil, osant à peine espérer, tentant les rapprochements les plus subtils, scrutant sa respiration à elle pour se persuader qu’à elle aussi il faisait de l’effet. Et chaque soir c’était la même chose : la peur d’être démasqué, le bonheur d’être si prés d’elle, et le désir de la toucher, et ce jeu de dupe entre eux à qui ferait le premier pas. Mais il doutait toujours. Elle n’était pas sans ignorer qu’il sortait encore avec Cécile sa grande amie et ce que ce serait de la trahir, si elle se laissait tenter par lui ; sans parler de sa réputation à elle, ternie par une telle liaison avec un mauvais garçon. Mais décidément, il n’y avait rien à faire contre l’étrange alchimie du désir. L’un et l’autre étaient épris en secret.

Publié dans LIVRE Tagués avec : , , ,
3 113 commentaires sur “LE MELANGE CONTRARIE DES ANGES
  1. An extremely interesting examine, I may possibly not concur entirely, but you do make some very valid points.

  2. I as well as my guys have already been analyzing the good tactics located on the website while immediately I got a horrible suspicion I never thanked the site owner for those secrets. All the men were certainly joyful to read through all of them and have unquestionably been tapping into those things. Appreciation for turning out to be simply thoughtful as well as for opting for this kind of high-quality areas most people are really desirous to be aware of. My very own honest regret for not expressing gratitude to you sooner.

  3. oferta dit :

    I have figured out some kiollsos important matters through your blog post. One other subject I would like to express is that there are various games available on the market designed particularly for preschool age children. They contain pattern identification, colors, family pets, and patterns. These generally focus on familiarization in lieu of memorization. This helps to keep children and kids occupied without having the experience like they are studying. Thanks

  4. Good blog! I truly love how it is simple on my eyes and the data are well written. I am wondering how I could be notified whenever a new post has been made. I’ve subscribed to your RSS which must do the trick! Have a nice day!

  5. I am not certain the place you are getting your information, but great topic. I must spend a while learning much more or understanding more. Thank you for wonderful info I was in search of this information for my mission.

  6. tax software dit :

    I simply could not go away your site before suggesting that I actually loved the standard info an individual supply to your guests? Is gonna be again regularly to investigate cross-check new posts

  7. You could definitely see your skills within the work you write. The sector hopes for even more passionate writers such as you who are not afraid to mention how they believe. Always go after your heart.

  8. Hi there, i read your blog occasionally and i own a similar one and i was just curious if you get a lot of spam comments? If so how do you protect against it, any plugin or anything you can advise? I get so much lately it’s driving me mad so any help is very much appreciated.

  9. seo service dit :

    Fantastic site you have here but I was curious if you knew of any forums that cover the same topics discussed here? I’d really like to be a part of online community where I can get feedback from other knowledgeable individuals that share the same interest. If you have any recommendations, please let me know. Cheers!

  10. Hi there! This is my first visit to your blog! We are a collection of volunteers and starting a new project in a community in the same niche. Your blog provided us valuable information to work on. You have done a outstanding job!

  11. My partner and I stumbled over here coming from a different web address and thought I may as well check things out. I like what I see so i am just following you. Look forward to looking into your web page repeatedly.

  12. Sweet blog! I found it while surfing around on Yahoo News. Do you have any tips on how to get listed in Yahoo News? I’ve been trying for a while but I never seem to get there! Many thanks

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*