Première étape dans la résolution du conflit irano-israelien

ROLE DE LA FRANCE DANS LE CONFLIT IRANO-ISRAELIEN
4EME LETTRE A NICOLAS SARKOZY ADRESSEE LE 4 SEPTEMBRE 2009

MONSIEUR LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE,

Tout d’abord permettez moi de vous dire que votre désir d’augmenter la masse monetaire de tous les citoyens, selon une logique de redistribution, à vos yeux, équitable : ne laisse pas indifférent. Pas plus que votre admiration pour les entrepreneurs, ces terrassiers du réel, capable de mobiliser le labeur de la multitude.

Pour autant : les circonstance historiques d’un changement d’ère: celle du profit tout azimut, à l’ère de l’alliance de l’état avec la nation, et de la nation avec la Terre, dans le but de contrecarrer le fonctionnement tacite des industries d’état internationnales : ces circonstances ne vous priveront pas d’une trahison.

Et pour cause ! Soit vous trahirez le peuple au nom du devoir qui est le votre de maintenir l’existence des infrastructures, strictement dépendante d’un système internationnale qui survalorise la fonction historique du banquier dans la gestion de la dette des états, ce qui favorise l’existence du chaos au coeur du système libéral, et du fonctionnement géopolitique internationnal- chaos, caractérisé par le statut quo de l’expansion des zones de guerres irrégulières.
Soit vous trahirez les entrepreneurs, banquiers y compris, au nom du peuple; mouvement historique par lequel l’indépendance idéologique du fonctionnement économique est favorisée, en axant la stratégie militaire relativement au concept de relation au détriment du concept de frontière que favorise la politique. Et le scénario catastrophe d’un retour à la guerre conventionnelle généralisée entre états dominants, devra être jugulée par la circonscription des forces inhumaines, reliées entre elles à l’échelle internationnale, par les mécanismes du mensonge, de la trahison, de la corruption, et de la manipulation ou élimination des élites symboliques.

Mais le résultat géopolitique menace de revenir à la même chose. La guerre, si l’homme civilisé ne peut dors et déjà plus manger que son argent, d’après la pensée primitive. Autrement dit si l’écosystème a été surévalué par les scientifiques, et qu’il ne peut plus supporter la présence massive de l’action humaine et que le déploiement stratégique des états, motivé par l’accaparement des resouces énergétiques, nécessaires à son fonctionnement est dors et déjà une perte de temps et une dépense inutile parce qu’illusoire.

Or, cet éceuil sur lequel bute la civilisation depuis le nuit des temps, en motivant l’interprétation religieuse dans le sens de l’émergence de la figure du prophète, doit être intégré par la stratégie économique qui placerait le projet global français sous l’hospice d’un pari universel, seul capable de freiner l’avidité des entrepreneurs, obnubilés par la dialectique du maitre et de l’esclave, mais incapables seuls d’éviter la réalité de la fable du chien qui mange son maitre, faute d’os à ronger.
Comme en définitive, la science archéologique a été incapable juquà maintenant de démontrer l’existence ou la non existence de civilisations arrivées au même stade technologique que le notre, et dont l’histoire de la disparition réfugiée dans la pensée mythique, fait écran à l’accès par la pensée moderne à des informations impossibles à fonder . Les quelles limitent le champ des sciences humaines, et faute d’exemple, empêchent la science de découvrir le code originel régissant les lois de l’univers, dont la maitrise permettrait à l’humain de téléporter autre chose que des ondes, et le soulagerait d’avoir à se battre pour l’énergie thermique afin d’assurer le transport des objets matériels, selon les modalités d’un échange de biens entre les communautés d’être, par ailleurs seul propre à assurer la paix.

La stratégie militaire des parties en présence orientées par le concept de géopolitique hérité de la stratégie militaire allemande doit inciter la France à inventer une nouvelle stratégie militaire, celle-ci, dont les acteurs n’ignoreraient pas qu’on ne peut pas éliminer la pensée en éliminant l’homme qui pense, puisque les idées sont éternelles et que l’homme peut juste orienter les rapports de pouvoir qui régissent leur structuration conceptuelle, s’il veut organiser de manière équilibrée les conditions qui définissent la survie matérielle de son espèce, strictement dépendantes de la coexistence des pensées, et fondamentalement différentes d’une liberté définie par le droit qui serait autre chose que l’acceptation par l’homme de la coexistence sur Terre des deux figures de la femme : Eve et Lilith.

Eve et Lilith dont le combat ancéstral est frère du combat des artistes de tous les continents à faire émerger une conscience mondiale que cherche à protéger la stratégie économique, sans réussir encore bien à la faire coincider avec une stratégie militaire qui s’attaque en priorité aux productions qui maintiennent l’existence de deux mondes, un pour chaque figure de la femme, sans savoir que le monde est un, comme l’humanité une et indivisible.

Vérité idéostratégique que masque la vérité géopolitique en faisant se combattre les cultures entre elles. Au rique d’écraser lémergence de la conscience mondiale seule capable de se contenter d’un partage de la communication, étape transitoire à un partage de la production, manqué par l’humanité au siècle dernier, et immémorialement par toutes civilisations.

Je n’ai pas besoin de vous en dire plus. Votre intelligence est louable, votre manque de coeur, encore un défaut qui vous empêche de savoir communiquer votre énergie aux peuples, en modérant par la raison l’élan incontrolable de l’éspoir.

Du point de vue de la forme de votre stratégie de communication : je vous encourage à modérer votre familiarité avec l’élite mondiale ce qui vous coupe de la base; en raffermissant le lien entre la pensée française et la superstructure, dont on sait maintenant que sa constitution immatérielle, faite d’idées accessibles à tous, est le véritable enjeu, mis en lumière mais manqué par la dialectique marxiste – en vous confrontant aux métaphores géopolitiques mondiales, sans jamais chercher à en faire vous même, sinon par des reformulations empruntes de critique et de douceur, guidées par la nécessité de décrisper l’individu par un humour bienveillant, jamais moralisateur ou supérieur.

Par exemple quand MAO dit qu’il ne peut pas y avoir deux tigres sur la même colline; affirmez qu’il faut supprimer la colline. Car, là où la pensée considère son futur labeur, le coeur imagine le sein nourricier… Pensée éminamment Confuséenne à rappeler aux chinois eux-même pour éviter que leur revanche sur le monde ne tourne au désastre.

Quand DEGAULLE dit l’Angleterre est une île, pensez que Madagascar est une île et que c’est peut-être l’Angleterre de l’hémisphère sud (sud-est).

La statégie militaire consistant à savoir qu’on avance toujours parce qu’on a toujours quelqu’un derrière le dos, vise à établir des liens d’amour entre les pays, même LAO TSE le sait. ( référence à la déstabilisation de la Chine sur sa frontière ouest et sud en raison de l’activité d’alquaida).

Rappelez donc à Israel que lors de la mandature de votre prédécesseur, qu’on ait échoué à concrétiser le projet global Africain, pas réussi à faire de l’Indonésie les états unis d’Indonésie, pour stabiliser le coeur de la guerre mondiale, corréspondant aux régions historiques où se situent les trones de SATAN, ne signifie pas que l’homme a oublié mon rève, a dit DIEU.

Aussi, si vous voulez favoriser la détermination par le peuple Iranien d’un état original, ni capitaliste, ni monarchique, ni même démocratique dans le sens laique de ce qui est après tout peut-être aussi une utopie, un état religieux démocratique autodéterminé par la conscience mondiale qu’il abrite aussi : ranimez les circuits de la pensée musulmane dont le droit hérité de SOLIMAN LE MAGNIFIQUE établit toujours la possibilité d’un échange entre les intellectuels du monde et l’institution religieuse. (ce droit qui devait organiser les possibilités de sa régénérécence afin de répondre aux ambitions commerciales du royaume safavicide, faute d’une expansion territoriale possible à l’est)

Stratégie de communication adoptée par l’auteur de Kallila et Dimna pour limiter le cynisme politique par la diffusion du livre du même nom, livre à promouvoir, connu dans le Maghreb, et dont le complément ( en dehors de toutes négociation économique) doit venir d’une réflexion plus large initiée autour de la figure du prophète.

Si un prophète se met à tuer, il ne pourra faire l’économie dans son enseignement de la nécessité du pardon, et pour lui-même, et pour ses victimes et ennemis vaincus, au rique d’avoir toujours des ennemis de sa cause, et de ne pas réussir à accomplir l’existence d’un vrai droit, et d’un droit vrai pour la Terre.

La pensée musulmane ( dont l’apport au niveau de l’économie des société fut considérable: le chèque date d’une pratique commerciale musulmane née de l’urgence face au développement des relations économique entre est et l’ouest de ne pas avoir à payer en monnaie sonnante et trébuchante ce qu’au cours d’un autre voyage le commerçant peut obtenir au près de la banque centrale), cette pensée doit en effet expliquer au monde compréhensiblement pourquoi MAHOMMET n’a pas souhaité que le monde futur conserve l’image de sa personne, lui qui devait être un être si beau pour accomplir ce qu’il a accompli.

Car, est-ce à dire que le concept de beauté a des effets dérégulateurs sur la société, lui si inégalitaire relativement à la forme humaine, lui qui naturellement sucite jalousie et enjeu de pouvoir – est-ce que le droit est capable de défaire les liaisons qui l’unissent à l’essence du mal sans abimer la liberté humaine, initialement souhaitée ?

Supprimer ou interdire l’image revient-il à considérer que l’éthique doit diriger l’esthétique dans la création quand on sait que quel que soit la forme ou le style de batiment obtenu, le mécanisme de la pensée produisant le mécanisme de la construction est le même pour une pyramide, une église ou une mosquée ?

L’économie humaine ne pourra faire l’économie du pardon entre les survivants de toutes sortes, bourreaux ou victimes.

Veuillez agréer monsieur le Président de la Republique l’expression de mon encouragement à votre égard.

PATRICK RAKOTOASITERA

NB: Lire L’UNIVERS DES SIGNES LES SIGNES DE L’UNIVERS dans SA COULEUR sur www.patrick-rako.nuxit.net

Publié dans Histoire, politique Tagués avec : ,
2 607 commentaires sur “Première étape dans la résolution du conflit irano-israelien
  1. Major thankies for the blog.Really thank you! Want more.

  2. This can be exactly what I was looking for, thanks

  3. Slotxo dit :

    Pretty! This was an incredibly wonderful article. Thanks for providing this info.

  4. This is what good writing is made of; interesting, engaging, intelligent and well-written content. This is exactly what I see in your article. Thank you.

  5. Major thanks for the article.Really thank you! Great.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*