V/ lettre du Président honnoris causa de l’Afrique aux africains :

Lettre à Joseph et Désiré Kabilla :

Cher Joseph Kabilla,

Sans doutes imagines-tu bien pour quelles évidentes raisons, le Président de l’Afrique en vient à t’écrire, alors que j’avais prévu, 1 jour après le 15 mars , date anniversaire du départ du prophète Mahomet de la Kasba pour Médine, de m’adresser auparavant à l’Armée Libre de Syrie dont , par ailleurs, je suis le général honnoris causa ; toi-même  tu le sais, et je me permets de te tutoyer comme tu es d’un an mon ainé : les cris de frayeur de l’église, tels une douce vague, me ramène à toi …

Je n’userai pas avec mon ainé de formules poétiques, nous sommes assez vieux pour nous parler comme deux frères jumeaux.

Et moi également, par cette présente , et au nom de la grandeur de notre génération, je viens te demander de respecter les engagements pris et avec l’opposition politique et avec l’église, avant que, devenu criminel de guerre, je sois obligé, moi qui suis aussi le Procureur alpha de la Cour Pénale Internationale, de te considérer comme ma future cible …

Mais il n’est juste pas trop tard, alors rappelles tes soldats avant qu’ils ne commettent le pire : pour l’instant le Procureur alpha de la Cour Pénale Internationale cherche un Loup pour chasser des loups : seras-tu celui-là quand Wattara , trop vieux n’ose pas l’être pour moi, lui qui tient dans le secret de sa conscience le sort de Nicolas Sarkozy, Fillon et consort … Toi, de ton témoignage dépend, tu ne dois pas manqué de le savoir, le sort de Bill Clinton et de cet imbécile de Bush …

Je te rappelle d’ailleurs que si en 2001 Désiré ton père a été assassiné, c’est tout autant parce que Bill Clinton voulait effacer toute preuve vivante du massacre des Hutus perpétué par ton père sur les camps e réfugié, avec l’aval express des Etats-Unis – que du fait de Bush junior n’ayant pas donné le contre ordre à cet assassinat qui, si mes souvenirs sont exacts a du correspondre à un ordre d’achat d’une quantité de cuivre, qu’il s’agissait d’acquérir à moindre frais …

Le vois-tu, le sens -tu, mon frère, il n’y a rien à espérer du côté de tes commanditaires américains. Dorénavant, s’ils te disent que tu peux gonfler les muscles de ton long bras, en te faisant croire que c’est en perturbant la circulation maritime à l’approche du détroit d’Hormouse , que tu auras gain de cause à l’échelon international … Ne me fais pas croire que  » Antoine a vendu son destin » , car si tu es Antoine, moi je ne suis ni octave, ni César, je suis le seul homme qui ait jamais inspiré Jésus en son temps, le seul dont la légende lui soit parvenu, par delà tous les enseignements qu’ils reçut, SPARTACUS, le général de l’armée libre formées par toutes les individualités réduites à l’esclavage par l’empire ….

Aussi, Joseph, accepte celui qui a été nommé par l’opposition, maintient la tenue des élections à 2017, par mon autorité, sache que tu ne seras pas poursuivi pour les quelques 2 milliards que tu as prélevé sur le budget de l’Etat, que ceux-ci puisque tu pourrais être en raison de ta grande jeunesse, le seul ancien chef d’état à ne pas s’exiler lors de la prochaine mandature- que cet argent te serve intelligemment à défendre les intérêts de ta nation, sans jamais chercher à contrefaire ou contredire les décisions du prochain Président, sinon du point de vue commerciale, si tu juges que les décisions vont à l’encontre des intérêts de ta nation, ou ta personne, sachant qu’avant de te retirer tu auras conclu un accord de non agression réciproque entre tes armées et les armées de la nation, car j’aurai besoin de l’efficience de vos deux armées pour, si tu acceptes cette nouvelle vie, rétablir enfin la paix, dans toute cette partie de l’Afrique.

Par ailleurs, tu ne quitteras pas le pouvoir sans t’être fait désigné : représentant exclusif de la République du Congo à l’Onu, car j’y aurai besoin d’un frère, au moment où monsieur Donald Trump, plus Donald que Trump, croit, et certes en première intention c’est judicieux, mâlin d’abandonner un panier de crabe, à son goût, trop plein de crabes vieux, fainéants, vils et vénales …

Voilà, Joseph, je ne te dirai pas précisément qui a donné l’ordre de l’assassinat de ton père, garde toi seulement en croyant bien faire de travailler pour ceux qui sont à l’origine de cet ordre, et tel le Joseph de la bible : soit mon père en politique : prouve que nous ne nous abaisserons pas à faire un coup d’état constitutionnel : Tu vaux mieux que cela et moi aussi alors !

                                  Bien à toi  » fils de la colère »

Patrick Rakotoasitera

Publié dans ideostratégie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*