VI / lettre du Général honnoris causa de l’Armée-Libre-de-Syrie à ses combattants-citoyens :

 » Aucune victoire militaire n’implique de facto une victoire politique , presqu’aucune victoire politique n’implique de facto une victoire militaire sur le théâtre militaire extérieur à l’univers d’influence naturel d’une Démocratie, et à plus forte raison d’une république. Ainsi, en est-il aussi d’un Etat …  » Patrick Rakotoasitéra

a : A propos des soldats de l’Armée Libre de Syrie

b : lettre aux citoyens -combattants de l’Etat Islamique

c : Erdogan, le Kurdistan et Chypre

d : Vers la création de la 5ème école du courant musulman sunnite :

e : Aspects théologiques :

 

Au cours de ces six dernières années de conflit, je n’ai pas eu l’occasion de vous écrire autrement recouvert que de mes différents masques sociaux :

En ce jour digne d’intérêt, je viens vers vous le visage lavé de tous crachats et injures ; le cœur calmé et serein, pour vous faire savoir qu’une Paix politique , si elle est engagée, ne sera jamais effective sans le paraphe de chacun de vos cœurs vaillants ; sans la prise de conscience, l’Istihad de chacun des combattants de l’Armée Libre de Syrie : où qu’il se trouve dans le monde, quelque soit la réalité de la fraction armée dans laquelle : il ou elle, aura ou a investi ses forces, pour répondre aux exigences intime de son djihad intime.

Conformément au plan de guerre suscité par l’attentat du vendredi 13 novembre à Paris, et comme attendu du Kurdistan, du Sunnistan, de l’Irak et de la Syrie : c’est le Kurdistan qui se voit le plus à même d’être reconnu internationalement au cours de ces prochains mois.

Le Sunnistan – objet exclusif de ma missive – ne semble pas prendre l’ombre du chemin d’un engendrement : en raison  de la bonne avancée de l’armée irakienne sur le front est, et concomitamment du rétablissement ( même si l’armée en est boiteuse et souffreteuse ) de la Syrie multiconfessionnelle des alaouites , rétablie et établie substantiellement autour de son axe Damas-Homs-Alep.

Aussi combattants-citoyens, demandez-vous pour quoi vous bâteriez vous encore ? Pour un Sunnistan dont personne ne veut ? Même pas les citoyens de l’Etat Islamique . Sinon, il y a longtemps qu’ils auraient défendus les institutions d’un Etat démocratique , appliquant à chacun de ses citoyens et résidents  le principe d’Egalité, en faisant croitre une Fraternité fondée sur la Liberté de Culte … au lieu que d’être les esclaves de l’Histoire et de croire qu’un Califat n’aurait d’autres alternatives que celle unilatérale du règne de la terreur …. ?

Oui : pourquoi vous bâteriez-vous encore ? Un Califat ou un statut juste de citoyen-sunnite dans la prochaine Syrie, où, au sein de la future Irak ? Irak, avant la Syrie, qui aurait intérêt d’apaiser le ressentiment sunnite comme la haine dans le cœur de ses hauts dignitaires religieux chiites ?

De ma croyance en la Vérité, en vérité je vous le dis : je n’ai pas dit que je savais quel sort Dieu assignera aux âmes des soldats qui en Son Nom ont choisis durant leur djihad de tourner le dos aux Conventions de Genève ; j’ai seulement rigoureusement insisté sur le caractère pénalement répréhensible du discours des « plâtriers du ciel « , dont l’affermissement de la Conscience sera le ferment du « Cœur Conscient » que je défendrai comme matière théologique primordiale à promouvoir par les futurs dignitaires religieux du Califat Réformé.

Car quoi combattants de l’Armée libre de Syrie : combattants d’Al-aksham et soldats de l’Etat Islamique : vous voudriez prolonger la guerre de 8 ans ? Temps, selon vous nécessaire à l’instauration d’un Sunnistan ? N’avez-vous donc aucune pitié des populations ? Ni aucun scientifique parmi vos rang, pour vous faire savoir que dans 8 ans  , si , certes, le Mahaadi sera en âge d’aimer de toute sa conscience et sa raison, qu’il y aura à craindre par votre faute, que dans 8 ans – ayant : soit 11 ans, 12, 13 voir 15 ans, que, dégoûté de la vie , que par vos tords , vous aurez infligé à sa famille, notre petit d’homme, le cœur affligé de stupeur, de peurs, et de rancœurs, n’en vienne à adorer Iblis, ou le plaindre. Quand tout dit, dans les Ecritures, qu’un jour : Iblis se prosternera devant les hommes et les femmes de la Grande Humanité et que … bien malin, celui qui saurait maintenant dire, si cela sera parce que le Messie le lui aura suggéré … Ou si, alors, la raison en sera que le Messie aura fait non de l’Art un anti-destin, non de sa femme un anti-destin , mais bien , de sa femme et de son enfant amoureux des Arts , l’œuvre de son destin assumé …

Alors, Délégations de l’Opposition à l’armée loyaliste de Bachar el Hassad, avant toutes démarches de négociation votons ! Votons « oui » pour la fin de la guerre ! Puis , votons « oui » pour la création d’une nouvelle école du sunnisme ! « Oui » pour la création de la 5ème école dévouée au bien être des citoyens sunnites en particulier et des musulmans en générale ! Ecole portant son attention et sa douceur vers ceux vivants sur le territoire irako-syrien, où l’évolution de la guerre n’a pas permis la création du Sunnistan.

Cette école aura pour essentielle mission de croitre dans la verticalité immatérielle d’une relation à Dieu expurgée de tous soucis contingents d’organiser un pouvoir horizontale sur des citoyens, de fait, qui seront les citoyens de la Syrie et de l’Irak.

Elle s’attachera à la défense juridique de leurs intérêts sociaux collectifs ; comme elle se fera la promotrice d’une Education ouverte sur le monde, sensible à la « Nadha des femmes » ; et ne s’occupera ni de mode vestimentaire, ni de mode en générale , sauf quand la mode contredit et détourne les circuits de  » l’économie musulmane consciente « ; ce qu’il lui faudra alors démontrer.

Ses Fatoua auront donc pour objet unique : l’ISTIHAD – et seront exclusives de toutes autres fatoua issue d’un autre courant de pensée musulman : un choix d’Istihad assumé pouvant être l’étude des rapports entre le  » concept » de Dieu et le concept d’économie, saisis dans un lieu et un temps donné.

Fidèle à la tradition du rapport de l’Islam aux arts et aux sciences : la 5ème école favorisera les Sciences avec Conscience, et les Sciences Humaines avec Humanité ; comme elle favorisera les Arts et l’étude de la question : « qu’est-ce que l’Art ?  »  » Qu’Est-ce que l’Ecologie ?  » avec Philosophie.

Son but en favorisant l’ISTIHAD sera de susciter le Messie, en créant les conditions culturelles, économiques et civiques idéales sine qua non de son émergence future …

Vis à vis du général honnoris causa de l’Armée Libre de Syrie la 5ème école n’aura pas de manière :

Je ne suis ni le mahaadi ni le Messie, et sans doutes suis-je plus proche que jamais du 12ème Imam attendu par les Chiites que je ne l’ai jamais été , mais, au fond, sachez-le, je rêve plus de vivre nu dans les forêts du monde avec les Sociétés Primordiales , que je ne rêve de vos murs et de vos signes …

                               Patrick Rakotoasitera

 

Publié dans Histoire, ideostratégie Tagués avec : , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*