Que mes Hommes pardonnent mon silence, mais croient bien que point je ne renonce. Il m’aura fallut en sous main affronter l’armée russe ( polonaise) qui m’a empoisonnée d’un poison dont le colonel russe m’avait remis l’antidote, pour, après avoir …

LETTRE DU GENERAL DESARME DE L’ARMEE LIBRE DE SYRIE Read more »