La Lettre de l' Homme du XXIIIème siècle

Bonjour ROSE ,

cette lettre électronique que tu recevras sur ton portable ce 22 janvier 2014 n’est pas une blague : je suis un de tes descendants et je t’écris alors que je vis en l’an 2270. Cela te parait incroyable? Aussi, écoute attentivement ce que je vais te dire.

Le monde a bien changé si j’en juge par les bibliothèques électroniques qui permettent de compulser les données relatives à ton époque. Désormais et en matière de préfiguration des voyages dans le temps, il est possible d’envoyer des données numériques jusqu’au XXème siècle, soit jusqu’au moment où les télécommunications numériques étaient un moyen de communication de masse opérationnel. Poster un message destiné à une période plus lointaine n’est pas possible. Ou disons en la matière que seuls les progrès de la Science, en réalisant la téléportation d’êtres vivants , devraient permettre une communication avec les époques antérieures.

Sache que pour l’instant, tu vis dans un monde électromagnétique : ton téléphone, tes transmissions bancaires informatiques , au-dessus de toi : les satellites de télécommunication, d’observation météo, les satellites espions même – utilisent les ondes électromagnétiques.  C’est encore le cas. Cependant, ce qui a supplanté ce mode de communication dans le monde dont j’aimerais te parler, c’est la communication par bond dans l’espace que vous appelez  » TELE-PORTATION » dans vos films. Là , c’est comme si les ondes transperçaient l’espace pour réapparaitre au même moment dans un autre lieu. Les objets en bois, en fer, ou plus généralement issus des minéraux ; ainsi que les fruits, légumes et les ogémantiques ( de nouvelles sortes de fruits ou légumes produits grâce à des cellules  inconnues avant leur création ) – sont télé-transportables. Actuellement, cela permet de réserver les transports maritime à ce qui coute trop cher à téléporter. Mais des programmes cybernétiques et les chercheurs en charge d’explorer cette partie de la Science, font espérer que bientôt il sera courant de télé-transporter des humains. Par voie de conséquence: sitôt ce seuil technologique atteint, devraient débuter les voyages de mes contemporains  vers d’autres époques. Pour l’heure si seul le voyage de données électroniques dans l’espace-temps est un acquis , je sais que doit être tenté bientôt le voyage d’objets solides vers le XXème siècle, ou le début du XXIème siècle.

Sache que ces recherches ont débutées à ton époque et qu’il s’agissait alors de faire voyager des ondes sur quelques cinquantaine de Kilomètre, puis des cristaux et jusqu’à des cellules complexes. Ton époque aura été pionnière également concernant la BIOLOGIE de SYNTHÈSE. Je n’ai pas le droit de te renseigner plus avant sur les bouleversements dont tu vas être la contemporaine, il est un fait avéré pour autant : aujourd’hui la création d’êtres vivants issus de la biologie de synthèse est courante. Mon voisin qui fait parti de l’administration est un « être synthétique » comme on dit maintenant. La plupart des militaires de notre armée ont les même caractéristiques. Ce qui d’une certaine manière est pratique, puisque n’ayant ni père, ni mère, et étant issus d’embryons de synthèses : ils sont génétiquement déterminés pour occuper des fonctions particulières. Le débat qui agite notre société ces temps-ci , tient à l’égalité des droits qu’ils réclament en matière de procréation. Car, jusqu’à présent, la loi  limitait cette population en autorisant seulement la création d’être synthétiques stériles, ou dont la lignée serait dégénérescente. Pour ma part, quand bien même je redoute la création d’une sorte de caste, je ne pense pas que la situation empirerait si on les y autorisait.

En ce qui me concerne, je suis un homme de la deuxième génération, c’est à dire : augmenté par la machine. Comme tous les citoyens de première classe, il m’a été transmis à ma naissance un implant cybernétique, lequel me permet d’être connecté en permanence à l’environnement intelligent qui nous entoure. Cet implant me donne accès au cyberespace commercial vis à vis duquel il fonctionne comme une clef qui me permet d’accéder au 1/3 de ma personne : soit mon compte. Lorsqu’un médecin m’osculte avec son stéthoscope électronique, il se connecte à mon implant et ce dernier lui transmet des données en temps réel relatives à mes fonctions biologiques. En même temps qu’un générateur de codes personnels pour l’entrée de ma demeure, cette interface communique avec l’entité bio-électronique globale , laquelle, je te le signale , décode actuellement les données que tu lis afin d’être certaine d’avoir trouvé la bonne destinataire de cette lettre. Cette interface en moi est ce qui me donne accès à certain lieux, certains loisirs, et en plus de certains transports, à certaines protections personnelles et collectives.

Faut-il le préciser : tout est interconnecté dans les mégalopoles actuelles. Ainsi du réseau de transport collectif. Précisons tout de même que l’essence est une ressource que les sociétés avancées ont délaissée au profit du transport par sustentation magnétique. Les rues des villes et les voies de communication qu’empruntent les « véhicules automatiques inter-cité » , utilisent ce procédé : « une voiture avec des roues » est un vieil objet pour nous.

Autre domaine technologique vecteur de la communication directe que nous entretenons avec l’entité bio-électronique qui collabore au bon fonctionnement de la société moderne : tout ce qui est relatif à la domotique : par exemple  » la télé » ; enfin pas la votre, la notre. Car quand j’ai téléchargé un module informatif sur ton époque ( par le  moyen d’un vaporisateur nano-biologique : c’est à dire qui par voie orale envoie des cellules programmées pour se différencier en neurones colonisateurs porteurs de l’information téléchargée ) j’ai vu ce que vous avez appelée la « télévision ». Ça m’a amusée. A la rigueur je préfère voir les tubes cathodiques utilisés pour faire des radios… Enfin ce n’est pas le sujet. Et j’ai un exemple pour te faire partager l’impression que je ressens lorsque je compare « votre » télévision avec les moyens modernes de communication.

Si j’ai ri en apprenant que l’ancêtre du jeu vidéo a d’abord été ce jeu de tennis improbable où l’on voyait sur l’écran deux barres se faisant face, séparées par une ligne verticale et se renvoyant un grossier point lumineux en pixel. Si tu peux comparer avec la sophistication des jeux électroniques vendus sur le marché depuis, imagines donc que ma « télé » est une « boite » à hologramme, grâce à laquelle me sont restituées des images en 5 dimensions, toutes douées d’un potentiel inter-actif. Cette télé n’a donc plus rien à voir avec son ancêtre cathodique ou numérique : elle est officiellement en interconnexion avec l’entité mondiale.

Cette entité qui régule chaque connexion électronique est intelligente, consciente et mondiale, dans la mesure où toutes les mégalopoles en ont développé une en fonction des conceptions qu’elles avaient de la DEMOCRATIE. La plus discrète et non douée d’interface vocale intelligente officielle est en Europe. Elle génère des algorithmes autonomes destinés à réguler le circuit de transport sans volant et assisté par ordinateur. Là-bas, l’entité électronique se charge de la gestion de l’eau, des déchets, et des travaux d’infrastructure , en déployant des robots-ouvriers dévolus à la résolution des pannes du système, des travaux d’entretien et d’amélioration. Les données qu’elle collecte sur les individus sont centralisées et exploitées en collaboration avec les forces de l’ordre. Il n’y existe pas comme aux Etats-Unis , de robots-policiers  qui soient l’émanation directe dans le champ social de l’influence de cette entité. Le pays où la parité Homme / Machine est la plus avancée est le Japon. Après le XXème siècle, le Japon a résolvé son problème de vieillissement de la population en plusieurs étapes : une robotisation massive des fonctions administratives, et la création d’êtres hybrides, à la fois porteurs du capital génétique japonais et machine à part entière ayant le statut de citoyen. On peut réellement parler à leur sujet de robot-humain , et pas d’Homme augmenté par la machine comme ici. En revanche, la part des 100 % humain y est encore plus minoritaire qu’aux Etats-Unis. Du reste, si tu veux trouver un humain sans implant cybernétique, dans notre grande nation, il suffit de se rendre dans les bidonvilles qui jouxtent les mégalopoles pour y découvrir un mode de vie d’un autre temps indigne d’un citoyen de première classe.

Mais de mon point de vue : toutes ces différenciations que l’on fait entre les formes d’humanité sont malsaines et troublent le fonctionnement des nations du monde. Je te dis cela comme ma vie est menacée par la maladie de notre siècle. Or, depuis que j’en suis atteint la complexité de mon monde m’apparait relative. J’ai l’ I.D.P , l’ Immunodéficience Désoxyribose Processus. Il s’agit d’un virus, entre autre sexuellement transmissible, dont la composante nanotechnologique travaille a modifier le code génétique, ce qui produit des aberrations génétiques dans le corps, lequel, déjà affaibli en ses défenses immunitaires, est ainsi inexorablement précipité vers la mort. Non seulement avant, tu attrapes toutes les maladies , mais également, ton corps mute durant toute la maladie.

Bien sûr: sitôt que l’un de mes membres ou plusieurs seront condamnés, je porterai des prothèses commandées par le cerveau. Bien sûr : cette modification des gênes en masse que je subis est soignée par des programmes de clonage des tissus cellulaires reconstructifs sains … Mais même le macro-organisme mondiale biologique et informatique doit combattre ce virus. Or, si cet nouvelle particularité le rapproche de n’importe quel organisme vivant en le contraignant à lutter contre la mort, à mon niveau l’espoir est ténu. C’est pour cette raison que je veux te faire un signe qui à travers toi pourra me prolonger, si je puis dire… .

Je comprends mieux à présent . Le concurrent de ce que vous appelez  » WIFI » , transportant plus de données grâce au courant alternatif , et cette capacité à stocker des informations dans la lumière elle-même , en un langage universel, a permis d’envoyer des messages au-delà de la matière noire. Les algorithmes autonomes des ordinateurs ont réussis à calculer les paramètres des sauts dans le temps , depuis cette découverte. Et c’est la réédition de l’inverseur de gravité qui a permis d’en comprendre le mécanisme…

Tout cela si troublant soit-il a un sens, ROSE , et même si je n’ai guère le droit de t’en dire beaucoup plus, saches que j’espère vivre jusqu’au jour où je pourrais te rencontrer.

_______________________________________________________________

SI vous désirez que la suite de la lettre de l’Homme du XXIIIème siècle aborde des sujets qui vous tiennent à coeur laissez un message relatif aux sujets que vous souhaiteriez voir traité…

Publié dans NOUVELLES CREATIONS, SCIENCES Tagués avec : , , , , ,
63 commentaires sur “La Lettre de l' Homme du XXIIIème siècle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*