Lettre d’excuses au peuple Malien, lettre d’excuses aux mouvement de l’Hazawad, lettres d’excuses aux militaires français, de la part du président honnoris causa de l’Afrique, Patrick Rakotoasitera, général français et espion malgache :

Lettre d’excuses au peuple Malien, lettre d’excuses aux mouvement de l’Hazawad, lettres d’excuses aux militaires français, de la part du président honnoris causa de l’Afrique, Patrick Rakotoasitera, général français et espion malgache : Forcément ma dernière lettre au peuple malien ne pouvait déboucher que sur une révolution. En l’écrivant, alors que la situation déplorable des conditions de vie des militaires malien m’avait été décrite par un migrant malien, je savais que ma lettre, au risque de me discréditer, ne pouvait pas non plus plaider en faveur d’Ibk, car la corruption gangrenant tout processus d’achat, je savais que le général malien qui en avait fait la demande, n’avait pas du recevoir les hélicoptères français qui auraient pu faciliter le maintien de l’ordre, chaque fois qu’une région du nord aurait été ingerable… J’avais besoin de savoir qui mentait, qui était dans l’action juste,car je n’ai qu’une fonction honorifique, et je ne peux m’appuyer que sur l’expression africaine dont je perçois les échos à travers rfi, ainsi qu’avec le prisme des droits universel de l’homme, afin de juger des situations politiques en Afrique… Dans le cas du Mali,je pense que le président actuel aurait intérêt à négocier avec les touaregs du nord, quoi qu’en pense Paris… Car comme vient de l’affirmer le colonel français hogard, Paris n’a pas de vision politique d’ampleur dans cette région où il est trop facile, au nom de la guerre contre le terrorisme de confondre des mouvements sociaux organisés en opposition politique avec des djihadistes….. Surtout quand ces deregulations sociales sont le contre coup de changement climatiques qui imposent aux populations de trouver de nouveaux moyens de subsistances,comme dans la région du lac Tchad… Enfin que les militaires français me pardonnent, particulièrement les unités envoyées au Mali, je savais qu’il y avait quelque chose de pourri dans cette mission, mais je ne pouvais m’exprimer avant qu’un haut gradé sur le terrain ne le fasse… Il est écrit sur une stèle devant le sénat français que la France a vocation à armer les pays du monde, la citation ne précise nullement, pour l’expansion des démocraties, ou pour soutenir les droits de l’homme… Le problème vient de la, cette particularité du droit français autorise les pires ignominie en subordinant la droiture militaire française aux pires pensées politiques. En conséquence je crois qu’il nous revient à nous généraux français d’instaurer les droits de l’homme partout où cela est possible, en éclairant le politique pour le mettre face à son propre aveuglement qu’enfin nous ayons une vision politique à la hauteur de nos armées… Et de nos armes…

Publié dans Non classé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*