Lettre aux Generaux, aux soldats et aux policiers français : NOUS NE POUVONS RECULER !

Généraux, Soldats,Policiers qui avez réveillés le cœur des français en osant vous adresser directement au gouvernement, le delitement de la France n’est pas une fatalité. Ne restez pas interdit devant le mépris et l’ironie politique que vos tribunes ont suscitées. Reste aveugle celui qui ne peut voir, celui qui ne veut voir, ainsi que tout ceux chez qui la mauvaise foi et la perfidie restent les meilleurs des armes politiques …

Or, il nous est impératif et vital de ne pas nous soucier d’une classe politique ou dirigeante dominée par la haine du peuple français et des simples gens, dont le seul but demeure de faire du buisness sitôt arrivé aux postes de pouvoir ; trop de preparatif sont requis pour briser la spirale du delitement actuel.

Je préconise que les généraux, les militaires d’active et les policiers qui ont déjà fait un pas en avant se rencontrent,se concertent et envisagent de rédiger un appel à l’action susceptible de mobiliser l’ensemble de la fratrie militaire et policiere, comme le peuple français,  considération faite de ce que une force de changement, au regard de  l’échec des  » gilets jaunes » ,  ne peut plus être mobilisée  sans le soutien actif de l’armée et des forces de police.

Avant que d’aborder la question proprement dite d’un changement déterminant à la tête de l’état français est-il encore impératif de préciser ce qui sera et pourra être réalisé par la suite, afin que chaque militaire,policier ou simple citoyen désireux d’engagement concret, sache,en connaissance de cause, les perspectives qui nous attendent.

Car vouloir remédier au delitement de la France et plus spécifiquement à la derive des banlieues ou des zones de non droit en France, suppose de s’être entendu sur ce qu’il est possible et souhaitable de mettre en œuvre, en ne réduisant pas la problématique au seul fait d’une jeunesse désœuvrée ou à l’inacommodation aux lois françaises de la communauté maghrébine. Car le delitement à l’œuvre requiere différents niveaux d’analyse puisqu’il est multi-factoriel en France.

Certes, depuis le 11 septembre et significativement depuis la guerre de Syrie,  le projet politique mondiale de l’islam radicale,chaque jour s’impose  un peu plus dans nos vies et nos démocraties telle une lame de fond capable de renverser nos lois. cela est vrai, il est relayé par une partie de la communauté musulmane, et ce qui est encore plus vrai, cette frange de la population, en majorité maghrébine,  notre démocratie n’a pas réussie ni à la convaincre, ni à en apaiser les maux, en participant à son éveil culturel et en faisant reculer la pauvreté, mère de toutes les dérives et  revoltes du peuple. Aussi faudra -t-il à terme chasser du territoire tous les prédicateurs musulmans extrémistes. Que l’armée vienne en soutien des forces de police dans les zones de non-droit, appuyée par une institution politique et judiciaire capable de cibler les meneurs , cela simultanément à l’intervention armée de quadrillage du terrain,dans le but de les éloigner durablement de leur quartier d’influence, soit en les expulsant dans une autre région , hors du territoire si ils ne sont pas français ,en les emprisonnant le cas échéant, bien sur,cela en fonction des délits et des crimes commis…

Mais entendons nous,militaires et policiers, cela n’aurait pas de sens sans une politique globale et entièrement nouvelle, et ne reviendrait qu’à harceler et stigmatiser encore un peu plus une communauté devenue bouc émissaire des maux de la France. N’oublions pas combien le dévoiement et la corruption de nos dirigeants politique sont les premiers responsables de cette situation.

La jeunesse des banlieues a besoin de travailler ou du moins si un revenu universel était alloué à chaque citoyen, de pouvoir vivre dignement. Raison pour laquelle il nous faudra être capable de multiplier les offres de travail pour chacun comme créer des conditions de vie honnorable, en mettant en œuvre une politique de reindustrialisation de la France , très important même essentiel : des mesures sociales bénéfiques pour le bien être du citoyen, et non réduire ou bafouer les droits sociaux ainsi que n’ont cessé de le faire les gouvernements depuis l’an 2000. Ils nous incombera sans nuls doutes également de mettre en œuvre la réforme écologique dont a besoin le monde, comme d’appliquer stricto sensus les mesures préconisées par le collectif de citoyen désigné suite au mouvement des gilets jaunes,ainsi du crimes climatique ,arsenal juridique essentiel afin de contrecarrer les 20 multinationales responsable de plus de 50 % ,à elles seules ,de la pollution sur Terre.

Le gouvernement provisoire qui sera établi aura pour mission de poursuivre les politiciens responsables du dépeucement des biens collectifs au profit d’une élite financiere dont il sera question de modérer l’avidité juridiquement . En vue d’election présidentielle au suffrage universelle, il s’agira de créer les conditions durables d’une Démocratie participative. A cette fin, le gouvernement provisoire travaillera à ce que les deux assemblées ne soient constituée chacune que d’un tiers de parlementaires et de sénateurs élus. Les deux tiers devant être designes au hasard parmi la population pour une durée limitée ,  plusieurs nomination de citoyen devant rythmer la mandature dans l’assurance d’une parfaite représentation du peuple par le peuple, sans qu’aucun parti ne puisse s’arroger le droit de légiférer  à lui seul. Chaque grande réforme sera précédée de la désignation aléatoire d’une assemblée de citoyen en charge du sujet. Tous les lobbies seront systématiquement éloignés des ministeres régalien, la sphère marchande systématiquement dissociée du pouvoir exécutif…

A ces seules conditions non-exhaustive,   pourra être juguler le delitement de la France.

Aux généraux, aux soldats,aux policiers,aux citoyens décidés, il incombera de décider l’état major interarmées de la zone de défense de l’île de France de Saint-Germain en Laye à les suivre dans cette refondation politique totale de la France, comme il sera question de mobiliser les garnisons militaires les plus proches de la capitale pour se préparer au jour « j » …

Citoyens,citoyennes nous entrerons dans l’ Histoire durablement si notre union et notre détermination sont à  la hauteur de l’enjeu… Si nous echouons, nous ne serons pas mort sans avoir ouvert une voie royale qu’emprunterons tous nos enfants jusqu’à ce que vive une véritable Démocratie participative en France…

Généraux,  je vous souhaite courage,chance et succès,  et reste à votre disposition.

 

Patrick Rakotoasitera, General désarmé .

 

 

 

Publié dans Economie, Histoire, ideostratégie, l'univers des signes, politique, question et solutions economiques Tagués avec : , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*