LETTRE A VLADIMIR POUTINE

Monsieur Poutine, ne cédez pas à la colère, ne faites pas vibrer,livrer et sombrer l’émotion que ressent tout un peuple à l’annonce de la mort des leurs dans une vengeance sans fin contre le peuple musulman. Sachez par ailleurs que vous avez raison : la coalition actuelle en Syrie et en Irak souffrira de ce que le peuple musulman, chiite et sunnite compris, et confronté à ce moment de son histoire au même choix qui prévalut jadis à la naissance d’Israël lorsque l’Irgoun se confrontait à la magahiya. J’aimerai pouvoir croire que je suis le douzième imam ou le mahdi pour l’inciter à la paix et du plus profond de moi-même je sens bien que je ne suis ni l’un ni l’autre.

Jeudi, monsieur Hollande vous entretiendra de la nécessité de réorienter les frappes de l’aviation russe vers des cibles qui ne sont pas celles des forces de l’Armées Libres de Syrie et celles affiliées. Pour ma part, si le président syrien accepte de ne pas tenter de reprendre les localités qu’il a perdues autour de l’axe Homs-Damas j’essaierai de faire en sorte que soient garanties les intérêts russes dans la région en cherchant à faciliter le respect par l’Armée Libre de Syrie des régions tenues par l’armée loyaliste. Cela suppose un statut quo dont monsieur Hollande vous entretiendra jeudi.

Les peuples occidentaux dont fait partie le peuple russe doivent savoir que le peuple musulman cherche une voie, celle là même qu’avait tenté de frayer Lawrence d’Arabie.

Il ne s’agit pas pour le monde d’engendrer de nouveaux cataclysmes militaires qui ne manqueront pas d’arriver si les généraux ne comprennent pas que les conditions de la stratégie militaire contemporaine sont différentes des conditions de la stratégie militaire des années 1940 quand pourtant la civilisation humaine se retrouve au bord du même précipice qu’en 1914.

J’exhorte donc les parties en présence à refuser d’instiller parmi les populations la stratégie de la terreur à laquelle je m’opposerai.

Afin monsieur Poutine que les algorithmes russes s’accordent avec les algorithmes américains sachez que toutes les armées du monde sont mes armées, qu’aucun mur ne m’appartient, que le peuple africain regarde le peuple arabe, et que l’ensemble des peuples premiers de la Terre regarde le peuple africain… en somme, voyez-voyez-vous, je suis bien Proprichkine!

Patrick Rakotoasitera.

blague surréaliste : qu’a dit Lawrence d’Arabie en rentrant en Angleterre :  » merde je me suis encore fait enculé par les vieux ! « 

Publié dans ideostratégie, politique Tagués avec : , , , ,
4 242 commentaires sur “LETTRE A VLADIMIR POUTINE
  1. usa dit :

    The greatness f the power of nature

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*