L’EUROPE DES PAYS ET DES PEUPLES CONTESTATAIRES

Cinq jours après le tremblement de terre politique qui vient de se dérouler en Europe, lors de l’élection des députés de notre parlement , vote qui concernait 388 millions d’européens , le constat est bien amère. L’Europe est parcourue par un sentiment de défiance envers ses institutions et nombres de gouvernements qui les cautionnent auront perdu un peu plus de crédit auprès de leur opinion publique , après ce vote.

Car ce qui s’est passé en FRANCE, la victoire du Front National sur les partis traditionnels, qui le place en possibilité d’occuper 24 sièges au parlement européen – n’est pas la seule des réussites des partis populistes en Europe.

Au ROYAUME-UNI, le parti de Nigel Farage , l’UXIP remporte 29% des voix, faisant de ce scrutin un précédant inédit depuis 1910, jusqu’à où il faut remonter pour ne voir l’emporter ni les travaillistes , ni les conservateurs.

Au DANEMARK encore , le parti populaire danois ( Danskfolkeparti : DF) avec 26,7% des voix améliore deux fois le score de 2009 et peut se targuer d’avoir 5 points d’avance sur les sociaux-démocrates au pouvoir.

En AUTRICHE, l’extrême droite , le FPÖ de Heinz-Christian Strache arrive 3ème avec 4 sièges au parlement européen. C’est un des partis avec lequel Marine Lepen et le Front national pourront faire alliance pour constituer un groupe d’influence au parlement européen. Au PAYS-BAS, le parti pour la liberté , le PVV, s’il apparait comme un des parti europhobe faisant un mauvais score, renforcera cette coalition du front National de 3 députés européen. 2 sièges de plus provenant du parti d’extrème droite suédois, les démocrates de SUEDE (SD) , où la part des extrêmes est plus faible qu’ailleurs – auquels s’ajouteront les 20 députés italiens du fantasque Beppe Grillo – constitueront ce groupe. A propos de l’ITALIE, il est à remarquer que la poussée des extrêmes y a été remarquablement maitrisée grâce à l’engouement sucité par le jeune premier ministre en fonction , Mattéo Renzi. Celui-ci avec une campagne pourtant ouvertement pro-européenne a réussi à remporter 41% des voix. Malgré ces résultats en dents de scie pour les alliers du Front National , c’est au bas mot  un groupe de 53 députés au parlement européen que devrait diriger Marine Lepen, et les conciliabules ne sont pas terminés.

Mais, et cela est un motif de satisfaction trés relatif, il faut percevoir que cette vague brune qui envahit l’Europe n’est pas unie. Il y aura des lignes de fractures entre les députés populistes. On l’a vu, à l’exception de la SUEDE, les partis populistes scandinaves récusent toute assimilation à l’extrême droite, refusant en cela toute alliance avec le Front National de Marine Lepen. En FINLANDE, nous redoutions la victoire du mouvement populiste des Vrais Finlandais , ils arrivent 3ème et seront représentés par 2 députés. Au DANEMARK, autre pays dont le mouvement populiste préfère se concentrer sur des collaborations à des gouvernements traditionnels, le raz de marée du Parti Populaire Danois est notoire, arrivé premier comme en FRANCE et au ROYAUME-UNI, il remporte 4 sièges au parlement.

Il semblerait que la part sulfureuse que véhicule le Front National , l’anti-sémitisme répété de son fondateur et de ses sympathisants empêche aussi, pour l’heure, tout rapprochement avec le parti populiste  anglais de Nigel Farage , l’UKIP. Celui-ci , grand vainqueur des élections avec 23 sièges gagnés a créé un séisme politique au ROYAUME-UNI où seule l’ECOSSE semble avoir résistée aux sirènes populistes dénonçant l’immigration non désirée, rejetant les élites traditionnelles , pronant la sortie du R.U de l’EUROPE. Certes, le parti anti-européen de nigel farage n’envisage pas de future victoire à la chambre des communes , mais tout comme le FN en FRANCE , l’UKIP comptera. Il se peut même qu’un effritement des voix des conservateurs à leur profit, coute la victoire à David Cameron, l’actuel premier ministre.

Marine Lepen toujours soucieuse de l’image de son parti ne s’alliera pas avec Aube Doré en GRECE pour la raison que ce parti se dit ouvertement néo-nazi et que cela ferait tâche dans sa quête de respectabilité. Aube Doré arrive 3ème avec 9,34% des suffrages et aura 2 députés. Le Jobbik en HONGRIE , lui également mis à l’écart par les autres mouvements populistes arrive 2ème en maintenant son score de 2009, il remporte 2 sièges au parlement européen.

En revanche c’est un echec de la vague extrêmiste en SLOVAQUIE, où le parti national slovaque qui devait faire alliance avec le FN se retrouve sans députés.

En POLOGNE, le congré de la nouvelle droite récolte 7,06% des voix et avec 4 eurodéputés devient le 6ème parti. Ou l’on voit que le populisme n’est pas ineluctable quand les hommes politiques sont à la hauteur de la menace, car en Pologne comme en ITALIE, un homme aura fait la différence. Il faut dire en la matière que la crise ukrainienne aura conféré une stature internationale au 1er ministre Donald Tusk qui en pronant une union énergétique afin de sécuriser les approvisionnement en gaz , et en rassurant les polonais face au géant russe , a su fédérer les voix autour du parti de centre droit au pouvoir.

Si les premières projections en siège au parlement permettent d’estimer à 140 voir 200 le nombre de députés européen issus de la mouvance eurosceptique, le plus grand groupe avec 211 députés reste celui du parti populaire européen (le PPE) qui fédère les familles de droite tel l’UMP en FRANCE ou la CDU allemande. Son chef de file Jean Claude Juncker devrait ainsi devenir le prochain président de l’EUROPE. Mais alors que le PPE a reculé par rapport à l’élection de 2009, de son côté la gauche réunies sous l’appelation des socialistes et démiocrates dont fait parti le PS français, obtient 193 sièges . Pour la gauche européenne un meilleur score qu’en 2009. Quand les centristes se maintiennent à 74 sièges et que reculent les verts avec 58 députés élus.

Il faut se tourner vers l’ALLEMAGNE pour y observer un équilibre des partis traditionnels , la CDU y gagne 36% des suffrages, le SPD 27,4 % et les écologistes sont à 10,5%. Tandis que les partis anti-européens semblent maintenus en marge. Succès tout de même de l’AFD, Alternative pour l’ALLEMAGNE de Bernd Lucke , lequel, en atteignant 7% et 7 sièges , implante dans le paysage politique allemend un parti eurosceptique qui durant la campagne aura insisté sur la nécessité de limiter les pouvoirs de la commission européenne.

Il est d’autres pays , notamment l’ESPAGNE et le PORTUGAL que la crise qu’ils endurent faisait craindre de voir vaincre un mouvement populiste. Ce n’est pas le cas. Les partis traditionnels y ont perdu de leur autorité, certes. Cependant au profit d’oppositions qui n’ont pas d’accointance avec l’exrême droite. En ESPAGNE la percée des Indignés , le nouveau parti Podemos qui arrive 4ème et empoche 5 sièges, est de nature à faire réfléchir. Car si tous les europhobes partagent l’obsession de l’étranger extra-européen, si tous fustigent les immigrés et même les immigrés trans-européens quand il s’agit des bulgares ou des roumains; il existe un mouvement , celui des indignés capable d’afficher d’autres revendications qu’un simple rejet de l’ EUROPE ou une hostilité déclarée à l’Islam. Et on en viendrait à déplorer que ce mouvement n’ait pas eu plus d’impact en FRANCE et au ROYAUME-UNI où les manifestants de 2011, alors unis d’une même indignation envers le monde de la finance et du buiseness sans morale, n’ont pas réussi à fédérer un mouvement politique qui aurait pu contrecarrer cette montée de l’extrême droite en EUROPE.

Est-il trop tard ? Cette vague brune prendra-t-elle corps pour l’élection des présidents nationaux ? Verra-t-elle Marine Lepen arrivée au pouvoir en 2017 ?

J’ aimerais pouvoir être plein de certitude , lorsque moi aussi je suis pris de doutes en décortiquant les statistiques. Car en France presque toutes les circonscription ont voté pour un représentant du FN, et même l’ILE-DE-FRANCE autour de PARIS n’échappe pas à une percée Lepenniste. Il semble qu’en sus de 2002 avec l’arrivée au deuxième tour d’un candidat d’extrême droite , cette raclée soit un palier supplémentaire significatif de l’exaspération des français et dés que l’on y regarde de plus près certains signes inquiètent plus que d’autres.

Certes le Front National affiche un discours populiste et démagogue et il n’est pas étonnant qu’il plaise au classe les plus modestes comme les ouvriers et les employés chez qui le score est respectivement de 43% et 38 % des suffrages remportés. Mais le malaise parmi cette population est d’autant plus grand que ces voix ont été rafflée au parti socialiste ,lequel s’effondre à 16% et 8% pour ces catégories socio-professsionnelles. Et même les partis radicaux de gauche ne semblent pas en profiter. Ce qui en dit long sur un président socialiste à la dérive , qui n’aura de cesse de vouloir éviter une dissolution de l’assemblée nationale que pourrait provoquer une fracture plus consommée avec sa fragile majorité. Hypothèse désastreuse qui soit pousserait les 56% d’abstentionistes à se manifester pour théoriquement faire barrage à l’extrême droite. Soit ni plus ni moins aurait des chances de voir l’assemblée nationale devenir un repère d’extrêmistes. Pari à trés haut risque pour Hollande en perspective.

L’autre enseignement de ce scrutin est l’implantation du FN au sein des moins de 35 ans , pour qui à 30% le vote FN est paru naturel. Tandis que la part des plus de 60 ans ne semble pas avoir été si sensible au discours de Marine Lepen, sinon pour 21% d’entre-eux. L’UMP , le parti de droite apparaissant comme le parti qui séduit les plus de 60 ans, avec 25% de cette classe d’âge concernée par l’UMP. D’un côté donc des jeunes que le rôle de l’extrême droite dans l’histoire contemporaine n’effraye plus. De l’autre des parents dont l’adhésion au Fn est tributaire de la catégorie socio-professionnelle, donc de l’angoisse générée par la crise et le manque d’homme fort à la tête du pays.

De plus si l’UMP se voyait pour une raison ou une autre, scandale , déchirement interne, privée de candidat carismatique à l’approche des présidentielle, cela créerait un boulevard pour Marine Lepen , dans l’actuel desaveu du président français. Et est-ce la mobilisation étudiante d’hier contre l’extrême droite qui ayant rassemblé 30 000 personnes en France,  annonce un sursaut démocratique ? A vrai dire : seuls les résultats et performances de l’extrême droite au sommet de l’EUROPE permettra de le savoir.

Publié dans Histoire, politique Tagués avec : , , , , , , ,
45 commentaires sur “L’EUROPE DES PAYS ET DES PEUPLES CONTESTATAIRES
  1. As a Newbie, I am always exploring online for articles that can aid me. Thank you

  2. Hi my friend! I want to say that this post is awesome, nice written and include almost all vital infos. I¡¦d like to see extra posts like this .

  3. I like what you guys are up too. Such clever work and reporting! Keep up the excellent works guys I¡¦ve incorporated you guys to my blogroll. I think it will improve the value of my web site 🙂

  4. I and also my buddies appeared to be looking at the great secrets located on your website and then then came up with an awful suspicion I never expressed respect to the website owner for those tips. All the women came consequently glad to learn all of them and now have extremely been loving these things. Appreciate your simply being considerably thoughtful and for deciding on these kinds of exceptional subjects most people are really desperate to be aware of. Our own sincere apologies for not expressing gratitude to sooner.

  5. I just want to let you know that I’m really new to weblog and honestly liked this web internet site. More than likely I’m planning to bookmark your weblog post . You certainly come with exceptional articles and reviews. Bless you for sharing your web web site.

  6. turf services dit :

    You can analysis on demolition contractors which can bee additionally at the identical time scrap metallic patrons.

    There are actually various them.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*